Porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères : « L’UE n’est pas un tribunal international »

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy a fait savoir que l’UE n’a aucune autorité sur la détermination des zones de juridiction maritime et ne peut s’exprimer sur la conformité avec le droit du consensus avec la Libye.

1323184
Porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères : « L’UE n’est pas un tribunal international »

 

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy a fait savoir que l’UE n’a aucune autorité sur la détermination des zones de juridiction maritime et ne peut s’exprimer sur la conformité avec le droit du consensus avec la Libye.

Hami Aksoy a répondu par un texte aux déclarations du Conseil de l’UE sur la Turquie.

« L’UE n’est pas un tribunal international. A cet égard, elle ne peut pas s’exprimer sur la conformité de l’accord entre la Turquie et la Libye avec le droit » a précisé M. Aksoy.

Il a dénoncé le deux poids et deux mesures de l’UE qui a été silencieuse aux accords conclus par le Secteur chypriote grec avec les pays de la région en violant les droits de la Turquie et des Chypriotes turcs, alors qu’il n’avait aucune autorité.

« Cette approche ne pourra nous pousser à renoncer à défendre les droits et intérêts de notre pays et des Chypriotes turcs en Méditerranée orientale » a assuré M. Aksoy.

La Turquie et le Gouvernement d’entente nationale libyen avaient signé le 27 novembre un « Mémento sur la sécurité et la coopération militaire » ainsi qu’un « Mémento sur la délimitation des zones de juridiction maritime » visant à préserver les droits des deux pays découlant du droit international.

Le communiqué sur lequel les 27 chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE se sont mis d’accord à Bruxelles, défend que le mémento de consensus entre la Turquie et la Libye « viole les droits de souveraineté des pays tiers ».



SUR LE MEME SUJET