Erdogan: "Si la Libye le demande, nous sommes disposés à y envoyer le nombre nécessaire"

Le président Recep Tayyip Erdogan est intervenu lors d'une activité appelée "Chaque humain est un monde", organisée à l'université Bilkent d'Anlara à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme.

Erdogan: "Si la Libye le demande, nous sommes disposés à y envoyer le nombre nécessaire"

 

Le président Recep Tayyip Erdogan est intervenu lors d'une activité appelée "Chaque humain est un monde", organisée à l'université Bilkent d'Anlara à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme. 

Concernant un éventuel envoi de soldats en Libye, M. Erdogan a déclaré que "si la Libye nous fait une telle demande, nous sommes disposés à y envoyer le nombre nécessaire".

Erdogan, sur Trump: "Il n'a pas d'agenda caché. Il dit de manière claire ce qu'il pense. Il me parle de manière claire et je fais de même avec lui".

"Nous n'avons pas d'agenda caché avec Poutine. Nous avançons réciproquement de manière claire et nette. Je suis convaincu qu'on parviendra à rétablir ensemble la paix dans la région" a précisé le président turc concernant le chef d'Etat russe Vladimir Poutine. 

A propos de l'adhésion à l'UE: "Ils disent que notre population est trop grande. En réalité, la vraie raison, c'est que nous sommes musulmans" a déclaré le chef de l'Etat turc. 

Le président Erdogan a assuré que si un jour le prix Nobel de la paix lui était attribué, il le refusera.

"Nobel est dans la position d'une institution qui agit de manière politique et idéologique. Pour moi, Nobel n'a plus aucune valeur" a-t-il fustigé. 

"Nous ne participerons absolument pas à cette cérémonie. Récompenser un tel individu, c'est être complice de la tyrannie" a assuré M. Erdogan

 

AA avec TRT



SUR LE MEME SUJET