Zone de sécurité en Syrie : Erdogan accorde deux semaines aux Etats-Unis

Le président a dit attendre un plus grand soutien des pays européens pour Idleb et l’Est de l’Euphrate.

Zone de sécurité en Syrie : Erdogan accorde deux semaines aux Etats-Unis

Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que la Turquie mettrait en vigueur son propre plan d’action si aucune démarche n’est entreprise dans les deux prochaines semaines au sujet de la zone de sécurité au nord de la Syrie.

A la cérémonie d’ouverture de l’année académique 2019-2020 organisée au Centre de culture et congrès de la Nation à Bestepe, Erdogan a évalué les développements concernant la zone de sécurité qui fait l’objet de discussions avec les Etats-Unis.

« Si aucun progrès n’est noté d’ici deux semaines, nous allons mettre en vigueur notre propre plan d’action. Les mois à venir seront décisifs quant à l'évolution de la crise syrienne, soit elle prendra fin soit elle s'approfondira davantage. En sécurisant l'Est de l'Euphrate et en fonction de la profondeur de la zone de sécurité, nous pourrons assurer le retour de 2 à 3 millions de migrants syriens qui vivent actuellement dans notre pays et en Europe » a-t-il relevé.

Le président a dit attendre un plus grand soutien des pays européens pour Idleb et l’Est de l’Euphrate. « Les paroles ne nous suffisent plus » a-t-il assuré.

 



SUR LE MEME SUJET