Migration : « Si nous ouvrons nos portes, aucun gouvernement européen ne pourra résister 6 mois »

La Turquie, délaissée par l’UE dans la lutte contre l’immigration clandestine

Migration : « Si nous ouvrons nos portes, aucun gouvernement européen ne pourra résister 6 mois »

 

Le ministre de l’Intérieur Suleyman Soylu a critiqué le manque de soutien de l’Union européenne à la lutte menée par la Turquie contre l’immigration clandestine.

Lors d’un diner avec l’équipage du navire TCSG Dost des Garde-Côtes à Izmir, Soylu a félicité le personnel des Garde-Côtes turcs pour leur mission à l’échelle mondiale.

Mettant l’accent sur la tragédie causée par l’immigration clandestine, Soylu a affirmé que la Turquie menait une lutte sérieuse contre ce fléau.

Ceux qui cherchent à se rendre en Europe depuis le Moyen-Orient payent des tributs à l’organisation terroriste Daesh ou à l’organisation terroriste séparatiste PKK, selon le ministre.

« Nous donnerons les peines les plus lourdes à ceux qui tentent de faire de la Turquie un centre d’immigration clandestine. Nous ne laisserons de répit aux organisateurs ni aux trafiquants d’êtres humains » a-t-il assuré.

Soylu a également critiqué l’UE qui a délaissé la Turquie dans la lutte contre l’immigration clandestine.

« La question ne sera pas résolue avec de belles paroles. Si la Turquie ne menait pas cette lutte avec détermination, aucun gouvernement en Europe n’aurait pu résister plus de 6 mois. On peut même essayer s’ils le souhaitent » a déclaré le ministre turc.

« Assis au Parlement européen, vous vous trouvez le droit de critiquer la Turquie. Alors qu’avec l’arrivée uniquement de 150 migrants vous paniquez. Nous leur recommandons de ne pas nous pousser à bout. Nous voyons « l’arrivée de la pluie » et les prévenons. Il est temps qu’ils s’y mettent et soutiennent la lutte de la Turquie. Que personne ne perçoive cela comme une menace mais la Turquie n’est pas un pays à faire lanterner.  La Turquie mène une grande lutte. Nous sommes confrontés au plus grand flux migratoire de l’histoire. Si nous ouvrons nos portes, aucun gouvernement ne pourra résister même 6 mois » a averti Soylu.

 

 

 

 



SUR LE MEME SUJET