Erdogan: "Les territoires occupés par les terroristes du PKK seront très bientôt nettoyés"

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la Turquie arriverait soudainement une nuit dans les territoires occupés par l'organisation terroriste et séparatiste PKK dans le nord de la Syrie pour les nettoyer.

Erdogan: "Les territoires occupés par les terroristes du PKK seront très bientôt nettoyés"

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la Turquie arriverait soudainement une nuit dans les territoires occupés par l'organisation terroriste et séparatiste PKK dans le nord de la Syrie pour les nettoyer.

Le chef de l'Etat turc a affirmé que la Turquie ne permettra en aucun cas qu’un corridor du terrorisme soit créé dans le nord de la Syrie, assurant "ne pas vouloir abandonner nos frères Kurdes, Arabes et Turkmènes de Syrie, au bon vouloir de ceux qui convoitent un néo-colonialisme".

Le président turc s’exprimait, jeudi soir, lors d’un repas de rupture du jeûne offert aux représentants des forces de sécurité intérieures.

Il a d’abord voulu mettre l’accent sur la totale détermination de la Turquie à combattre jusqu’au bout toute forme de terrorisme, de Daech au PKK en passant par FETO.

Pour le démontrer, le président Erdogan a notamment annoncé que 420 cadres de l’organisation terroriste PKK, dont 16 inscrits sur Liste Rouge, ont été neutralisés ces 2,5 dernières années.

"Fut un temps où le nombre de terroristes présents sur notre territoire était supérieur à 2000, aujourd’hui ils sont moins de 700", a-t-il indiqué.

Le chef de l’Etat a également mentionné les opérations menées contre Daech et le PYD/PKK dans le nord de la Syrie, permettant à un nombre conséquent de réfugiés syriens rentrer dans leur pays dans les zones libérées par l’Armée turque.

C’est à ce moment-là que Recep Tayyip Erdogan a voulu rappeler la position d’Ankara concernant le nord de la Syrie.

"La Turquie ne permettra en aucun cas qu’un corridor du terrorisme soit créé dans le nord de la Syrie. Nous n’abandonnerons pas nos frères Kurdes, Arabes et Turkmènes de Syrie, au bon vouloir de ceux qui convoitent un néo-colonialisme", a-t-il soutenu, faisant ainsi référence à l’occupation des territoires nord de Syrie par l’organisation terroriste PYD/PKK, soutenue par les Etats-Unis.

TRT avec AA



SUR LE MEME SUJET