Abdullah Eren et la délégation du YTB effectuent une visite à Afrine

Le directeur général de la présidence des turcs à l’étranger (YTB), Abdullah Eren et la délégation l’accompagnant ont réalisé une visite dans les régions des opérations Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’olivier nettoyées de la présence terroriste

ytb firat kalkani1.jpg

Le directeur général de la présidence des Turcs à l’étranger et des Communautés apparentées (YTB), Abdullah Eren et la délégation l’accompagnant ont réalisé une visite dans les régions des opérations Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’olivier au nord de la Syrie nettoyées de la présence terroriste.

La délégation a examiné sur place les universités locales et les travaux de formations dirigés dans les régions syriennes d’Azez, Jerablus, al-Bab et Cobanbey en face de la ville turque de Kilis.

La délégation s’est en premier lieu réunie avec les orphelins ainsi que la population de la région lors d’un diner de rupture de jeûne organisé au centre culturel qui avait été construit suivant le testament du martyr Musa Ozalkan, premier soldat turc tombé en martyr à Cobanbey lors de l’opération d’Afrine.

Précisant que la présidence des Turcs à l’étranger et des Communautés apparentées effectue de nombreux travaux en vue de contribuer à la formation académique d’un grand nombre de jeunes qui ont été contraints de laisser à moitié leur éducation à cause de la guerre civile en Syrie, Eren a déclaré que ces jeunes allaient endosser des rôles importants dans la reconstruction de la Syrie.

Eren a fait savoir que dans ce contexte, la présidence des Turcs à l’étranger et des Communautés apparentées avait des responsabilités très importantes quant au sujet de l’enseignement supérieur des Syriens.

« Notre établissement assume ses responsabilités concernant l’enseignement supérieur des Syriens en Turquie. Nous contribuons à l’enseignement des Syriens dans les camps et centres-villes. En réalisant une visite dans ces régions nettoyées de la présence terroriste, nous avons souhaité nous réunir avec nos frères turkmènes et les autres communautés apparentées, et faire des observations pour savoir ce que nous pouvons faire dans le domaine de l’enseignement supérieur », a souligné Abdullah Eren.

 



SUR LE MEME SUJET