"La Turquie est le seul pays de l’Otan à avoir infligé une défaite à Daesh"

M. Erdogan a pris la parole lors de la réunion du Conseil de l’Otan et des partenaires du Dialogue méditerranéen de l’Otan à Ankara

1196072
"La Turquie est le seul pays de l’Otan à avoir infligé une défaite à Daesh"

 

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que la Turquie est le seul pays de l’Otan à avoir combattu sur le terrain le groupe terroriste Daesh en Syrie et à lui avoir infligé une défaite.

M. Erdogan a pris la parole lors de la réunion du Conseil de l’Otan et des partenaires du Dialogue méditerranéen de l’Otan à Ankara.

Il a évoqué la lutte livrée par la Turquie contre le terrorisme en Syrie.

« Nous avons assuré le retour d’environ 320.000 Syriens dans les zones sécurisées que nous avons épurées du terrorisme » a-t-il dit.

Il a souligné qu’ils avaient rétabli le calme en prenant l’initiative à Idleb qui était au bord d’une catastrophe humanitaire majeure.

« Nous avons ainsi évité que des centaines de milliers de Syriens innocents périssent et entravé une nouvelle vague migratoire qui aurait profondément affecté l’Europe » a-t-il poursuivi.

Le président turc a déclaré que la Turquie attendait uniquement de ses amis au sein de l’Otan qu’ils agissent conformément à l’esprit d’alliance et défendent les valeurs fondatrices de l’alliance.

Il a souligné que les terroristes en Syrie étaient protégés par des pays membres de l’Otan.

« Il ne peut y avoir aucun prétexte raisonnable au fait que les organisations terroristes qui pointent leurs armes sur notre pays et qui s’en prennent volontairement à nos citoyens, soient équipées par nos alliés, reçoivent des camions entiers d’armes et de munitions et que les chefs de l’organisation terroriste soient accueillis au plus haut niveau par certains pays qui déplient devant eux le tapis rouge » a-t-il déclaré.

Il a souligné que les relations développées par la Turquie avec différents pays et régions se complètent.

« Nous désapprouvons totalement que certains tentent d’attiser les débats sur certains dossiers d’actualité comme les systèmes de défense S-400 qui entrent dans le domaine des droits de souveraineté de la Turquie. Il faut évaluer dans leur contexte les initiatives que nous entreprenons dans l’objectif de renforcer notre sécurité nationale dans le cadre de l’alliance de l’OTAN » a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

 



SUR LE MEME SUJET