Turquie: Plus de 120 membres du PKK se sont rendus aux forces de sécurité, en début 2019

Les forces de sécurité et les familles ont coopéré dans certains cas, afin de pouvoir convaincre le terroriste à fuir l'organisation séparatiste et se rendre

1194964
Turquie: Plus de 120 membres du PKK se sont rendus aux forces de sécurité, en début 2019

Plus de 120 terroristes du PKK se sont rendus aux forces de sécurité, les quatre premiers mois de 2019, a annoncé le ministère turc de l'Intérieur.

Dans un communiqué diffusé samedi, le ministère a noté que les forces de sécurité et les familles des terroristes ont coopéré afin de convaincre les terroristes à quitter l'organisation séparatiste PKK.

Ainsi, 127 terroristes se sont rendus aux agents de sécurité, durant les quatre premiers mois de l'année courante. Parmi eux, 82 ont été convaincus par les forces de l'ordre et leur famille.

En 2016, 366 terroristes s'étaient rendus, dont 49 via la persuasion. En 2017, ce chiffre s'élevait à 417 terroristes, dont 135 convaincus de la même façon.

En 2018, 375 terroristes, dont 165 convaincus, se sont rendus aux agents de sécurité.

Une des mères de terroriste a déclaré qu'elle a dormi sur une pierre pendant deux nuits, dans un camp terroriste installé à l'étranger, afin de sauver son enfant.

"Je ne quitterai pas sans mon enfant", avait-elle insisté, et cela lui a permis de sauver son enfant.

Les jeunes qui rejoignent l'organisation terroriste sont majoritairement âgés entre 13 et 25 ans. Ils sont kidnappés, forcés à partir à la montagne pour rejoindre les autres terroristes, et font l'objet d'attaque sexuelle, de harcèlement et d'insultation.

Les enfants et jeunes enlevés par le PKK pensent qu'ils n'ont "nulle part d'autre où partir" et "ne pourront pas fuir".AA



SUR LE MEME SUJET