"La prise en charge des enfants migrants est un devoir humanitaire"

Enver Hasanoglu, qui assure la présidence tournante de l’Institut International de Pédiatrie, a relevé l’importance de la prise en charge des troubles psychiques des enfants victimes de guerres

1187491
"La prise en charge des enfants migrants est un devoir humanitaire"

"Prendre en charge ces enfants est un devoir humanitaire, une question de conscience et de responsabilité", a déclaré Enver Hasanoglu, le secrétaire général de l’Association de Pédiatrie Nationale de Turquie qui assure notamment la présidence tournante de l’Institut International de Pédiatrie.

Lors d’une interview accordée à l’agence Anadolu (AA), Hasanoglu a marqué l’importance de l’accueil par la Turquie des enfants victimes de guerres.

Hasanoglu a tout d’abord relevé la présence de près de 2 millions d’enfants migrants en Turquie, précisant qu’une partie d’entres-eux sont des orphelins.

"Une partie de ces enfants vivent dans les camps de réfugiés, une autre partie se réfugient dans les grandes villes. Ils vivent malheureusement des troubles psychiques à cause de la guerre", a-t-il déclaré.

"Ces enfants qui viennent d’un milieu de conflit, en ayant perdu leur père, leur mère ou encore leur maison, sont plongés dans la dépression. Il s’agit là d’enfants incapables de se protéger. Personne ne voudrait quitter sa patrie, personne ne voudrait le décès de ses parents. Prendre en charge ces enfants est un devoir humanitaire, une question de conscience et de responsabilité", a-t-il poursuivi.

Hasanoglu a ensuite précisé que ces enfants réfugiés vivent dans des conditions équivalentes à ceux des enfants en Turquie.

"Nous agissons envers ces enfants de la même manière que nous le faisons envers nos propres enfants. Ils vivent dans les mêmes conditions en terme de vaccin, de nourriture et d’école", a-t-il dit.

Soulignant l’importance de la prise en charge de ces enfants, Hasanoglu a conclu: "Ils traversent une expérience traumatique. Il faut les prendre en charge pour éviter qu’ils s’orientent vers des actes criminels ou terroristes."



SUR LE MEME SUJET