Le Japon ouvre son permis de résidence aux ressortissants turcs

Le Japon retire la Turquie de la liste des pays dont les ouvriers ne seront pas accueillis dans le cadre de la nouvelle loi sur l'accord du permis de résidence aux ressortissants étrangers

1175058
Le Japon ouvre son permis de résidence aux ressortissants turcs

Le Japon retire la Turquie de la liste des pays dont les ouvriers ne seront pas accueillis dans le cadre de la nouvelle loi sur l'accord du permis de résidence aux ressortissants étrangers.

Une décision accueilli avec une grande satisfaction, lundi, par Ankara.

Le ministère turc des Affaires étrangères a indiqué, dans un communiqué publié à la suite de cette information :

"Nous éprouvons une grande satisfaction de la décision prise par le Japon de retirer la Turquie de la liste des pays dont les ouvriers ne seront pas accueillis dans le cadre de la nouvelle loi sur l'accord du permis de résidence aux ressortissants étrangers qui entre en vigueur à partir du 1 avril 2019. Nous considérons cette décision conforme à l'esprit des liens profonds et amicaux historiques que nous partageons avec le Japon."

Au mois de janvier, le Japon avait publié une première liste des pays dont les ressortissants ne seraient pas accueillis dans le cadre de cette loi sur laquelle figurait la Turquie.

A l'époque, le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, s'était dit déçu de l'initiative des autorités japonaises, qui s'apprêtent à accueillir 350 milles ouvriers étrangers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET