Erdogan: "Nous devons garantir la sécurité de la Turquie"

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’il était impossible de faire marche-arrière concernant l’approvisionnement des systèmes de défense antiaérienne S-400

1164214
Erdogan: "Nous devons garantir la sécurité de la Turquie"

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’il était impossible de faire marche-arrière concernant l’approvisionnement des systèmes de défense antiaérienne S-400.

M. Erdogan a répondu aux questions des journalistes sur une chaîne de télévision privée.

Il a évoqué les débats qui sont en cours entre Ankara et Washington sur l’acquisition des systèmes russes S-400. Il a relevé que ce qui compte c’est la sécurité de la Turquie et qu’ils ne feraient aucune concession en matière de sécurité, avant de signaler la présence du régime syrien et de l’organisation terroriste et séparatiste YPG/PKK dans le nord de la Syrie.

Il a précisé qu’ils devaient garantir la sécurité de la Turquie.

« Dans le passé, nous avions demandé des systèmes Patriot aux Etats-Unis, ils n’ont pas accepté. Suite à ce développement, nous avons fait nos recherches. La Russie a eu une approche favorable. Nous avons donc entrepris des démarches à ce sujet avec détermination » a-t-il poursuivi.

Le président turc a relevé que la Russie a eu une approche très positive concernant les taux d’intérêt, l’obtention d’un prêt ou encore une production conjointe.

« Par conséquent, nous avons entrepris des démarches pour acquérir les S-400 de la Russie. Les Russes ont avancé la date de livraison au mois de juillet. C’est une affaire conclue. Il n’est pas question que nous fassions marche-arrière. Nous avons partagé avec le public à plusieurs reprises que nous avons plusieurs critères concernant des sujets tels que la production conjointe, le transfert de technologies et les frais » a-t-il conclu.

 



SUR LE MEME SUJET