"L'attentat de Manbij ne doit pas affecter la détermination à lutter contre le terrorisme"

Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a tenu une conférence de presse conjointe avec son homologue macédonien Nikola Dimitrov à Ankara

1127836
"L'attentat de Manbij ne doit pas affecter la détermination à lutter contre le terrorisme"

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré que l’attentat à la bombe ayant tué vingt personnes, dont cinq soldats américains, mercredi à Manbij en Syrie, ne devait pas affecter la détermination à lutter contre le terrorisme.

Mevlut Cavusoglu a tenu une conférence de presse conjointe avec son homologue macédonien Nikola Dimitrov à Ankara.

Le chef de la diplomatie turque a évoqué l’attentat à la bombe survenu mercredi à Manbij.

« Nous nous opposons à toute forme de terrorisme. Nous sommes déterminés à lutter contre les organisations terroristes. Le terrorisme existe en Syrie depuis le début. Les organisations terroristes ne doivent pas pouvoir affecter notre détermination ni les décisions que nous prenons » a-t-il déclaré.

Il s’est également penché sur l’entretien entre le chef d’état-major turc, le général Yasar Guler, et son homologue américain Joseph Dunford, à Bruxelles en marge de la réunion des chefs d’état-major de l’Otan, qui portait sur la coordination conjointe de la décision du retrait des troupes américaines de Syrie.

M. Cavusoglu avait également à l’agenda les entretiens à Ankara de la délégation américaine pour la vente de systèmes Patriot.

« Nous avons certains critères, comme par exemple la date de livraison. Nous avons commandé des systèmes de défense antiaérienne S-400 (de la Russie) mais nous avons besoin de plus. Le délai de livraison et le prix sont des critères importants. La Turquie attribue de l’importance à la production conjointe et au transfert de technologies dans l’industrie de défense » a-t-il poursuivi.

Il a, en dernier lieu, évalué l’idée de mettre en place une zone sécurisée en Syrie, portée à l’actualité par la Turquie et acceptée par les Etats-Unis.

« La stabilité, le retour des Syriens sont importants dans la lutte contre le terrorisme. Nous continuerons de nous entretenir avec les Etats-Unis » a-t-il dit.

 



SUR LE MEME SUJET