John Bolton en visite en Turquie début janvier

La Turquie accueillera le conseiller à la Sécurité nationale américaine, John Bolton, les 7 et 8 janvier 2019

1116725
John Bolton en visite en Turquie début janvier

La Turquie accueillera le conseiller à la Sécurité nationale américaine, John Bolton, les 7 et 8 janvier 2019.

Depuis le 19 décembre, date à laquelle le président américain a annoncé le retrait de son pays de la Syrie, un ballet diplomatique intense est mené entre la Turquie et les Etats-Unis pour la coordination de la sécurité dans la zone.

A cet effet, il est prévu que John Bolton effectue une visite en Turquie, le 7 janvier 2019, juste après sa visite en Israël.

Le 8 janvier, le conseiller américain réalisera plusieurs rencontres à Ankara et quittera la Turquie le même jour.

Suite à la décision américaine du 19 décembre, Bolton avait diffusé un message sur son compte officiel Twitter, où il se disait "impatient de se rendre en Turquie et en Israël au mois de janvier."

"Nous discuterons des questions sécuritaires auxquelles sont confrontés les alliés et partenaires dans la région, et de la prochaine étape dans la lutte contre Daech, alors que les troupes américaines commencent à rentrer de Syrie", indiquait le message.

Pour sa part, le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, avait indiqué, le 24 décembre, que " le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, et le président américain, Donald Trump, se sont mis d'accord pour lancer rapidement la coordination du retrait".

Il a ajouté qu'une "délégation militaire américaine arrivera en Turquie et discutera avec ses interlocuteurs turcs, à propos de la coordination du retrait."

Lors de la visite de Bolton à Ankara, il est prévu qu'un agenda soit déterminé concernant la coordination du processus de retrait des Etats-Unis de la Syrie et des sujets sécuritaires.

Il est attendu que la partie turque évoque la lutte qu'elle mène contre les groupes terroristes qui menacent la sécurité nationale du pays, Daech et YPG/PKK, aini que l'importance de préserver l'unité et l'intégrité territoriale de la Syrie.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET