Akar appelle à éviter les provocations en Egée et Méditerranée : « Autrement son prix sera lourd »

Le ministre de la Défense nationale Hulusi Akar a appelé à ne pas faire monter la tension en Egée et Méditerranée.

1111697
Akar appelle à éviter les provocations en Egée et Méditerranée : « Autrement son prix sera lourd »
akar afganistan3.jpg
akar afganistan2.jpg
akar afganistan1.jpg

 

Le ministre de la Défense nationale Hulusi Akar a appelé à ne pas faire monter la tension en Egée et Méditerranée.

« Tout le monde doit éviter les provocations et savoir qu’autrement son prix sera lourd » a-t-il assuré.

M. Akar qui a eu des prises de contact au Qatar et au Pakistan, est passé hier à Kaboul, capitale de l’Afghanistan.

Il s’est rendu en premier lieu au Commandement de la Force de mission turque dans ce pays.

Informé sur les activités du commandement, M. Akar s’est ensuite retrouvé avec le personnel pour le déjeuner.

Le ministre turc qui a félicité le personnel pour leur travail réussi et important, a mis l’accent sur les développements importants qui se produisent et qui changent rapidement chaque jour autour de la Turquie.

M. Akar a rappelé la lutte sans répit contre les organisations terroristes FETO, PKK/YPG/PYD et DAESH, précisant que la lutte continuerait jusqu’à l’élimination du dernier terroriste.

Il a mis l’accent sur la présence de l’organisation terroriste PKK dans le nord de l’Irak, et rappelé les opérations aériennes contre des cibles terroristes à Sinjar et sur le mont Karachok.

« Tout comme nous n’autorisons pas de corridor terroriste dans le nord de la Syrie, nous n’autoriserons jamais que Sinjar ne devienne un deuxième Kandil » a-t-il assuré.

M. Akar a indiqué qu’il est hors de question que la Turquie ne fasse de concession de ses droits.

« Nous avons répété à maintes reprises que nous n’autoriserions aucun fait-accompli en Egée, à Chypre et en Méditerranée contre la République de Turquie et la République Turque de Chypre du Nord. Nous avons réitéré plusieurs fois qu’aucune décision prise sans nous et aucune mesure n’aura de chance d’être appliquée. Nous sommes pour le bon voisinage, l’amitié, la paix et la stabilité. Nous voulons que les gens vivent ici en paix, dans le bonheur et la prospérité mais tout le monde doit savoir qu’en dehors de ça, nous ne ferons aucune concession de nos droits quel que soit le prix. Tout le monde doit agir avec raison et éviter les provocations car autrement le prix sera lourd. Nous avons pris toutes les mesures et fait tous les préparatifs à ce sujet » a déclaré M. Akar.

Le ministre turc de la Défense est ensuite passé au ministère afghan de la Défense où une cérémonie militaire a été organisée pour l’accueillir. Il a signé le livre d’or du ministère.

Après son entretien avec son homologue afghan Tarek Shah Bahrami, il s’est retrouvé avec le président afghan Ashraf Gani.  

M. Akar est ensuite retourné au pays après avoir rencontré le premier adjoint du président afghan, Rachid Dostoum.



SUR LE MEME SUJET