Erdogan : "Nous n’accepterons pas la spoliation des ressources de la Méditerranée orientale"

Pour satisfaire ses besoins dans le secteur des industries de la Défense, la Turquie ne dépend désormais de l’étranger qu’à hauteur de 35%, contre 80% précédemment, souligne le président turc

1081250
Erdogan : "Nous n’accepterons pas la spoliation des ressources de la Méditerranée orientale"

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré dimanche que son pays n'acceptera jamais les tentatives visant à s’emparer des ressources naturelles de la Méditerranée orientale.

Erdogan a tenu ces propos dans un discours prononcé lors de la cérémonie d’entrée en flotte de TCG Burgazada, troisième frégate de fabrication turque du projet Milgem (frégate nationale), à Istanbul.

« Ceux qui croyaient qu’ils pouvaient prendre des initiatives au Moyen-Orient et en Mer Egée sans tenir compte de la Turquie, ont commencé à réaliser leur lourde erreur », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : Nous n’accepterons jamais les tentatives visant à marginaliser la Turquie et la République Turque de Chypre du Nord, et à s’emparer des ressources naturelles de la Méditerranée orientale.

Pour satisfaire ses besoins dans le secteur des industries de la Défense, la Turquie ne dépend désormais de l’étranger qu’à hauteur de 35%, contre 80% précédemment, a-t-il souligné.

Le président Erdogan a relevé la présence de 4 sociétés turques parmi les 100 premières du monde dans le secteur des industries de défense.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET