Binali Yildirim a achevé sa visite au Sénégal

Dans le cadre de sa visite au Sénégal, le président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, Binali Yildirim, a été reçu par le président sénégalais Macky Sall

1080927
Binali Yildirim a achevé sa visite au Sénégal

Dans le cadre de sa visite au Sénégal, le président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, Binali Yildirim, a été reçu par le président sénégalais Macky Sall.

L’entretien en le président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, Binali Yildirim et le chef d’Etat sénégalais Macky Sall, s’est tenu à huis clos à Dakar, capitale du Sénégal.

Le développement davantage des relations amicales entre les deux pays et des investissements turcs au Sénégal ont été traités lors de l’entretien Yildirim-Sall.

Au terme de son entretien avec le président sénégalais, Binali Yildirim à quitter le Sénégal.

Le président du parlement turc a effectué une visite officielle au Sénégal.

Il était arrivé vendredi soir dans la capitale Dakar.

A peine arrivée au Sénégal, Binali Yildirim, accompagné des représentants des différents partis politiques turcs, avait visité le chantier du stade de football "Dakar Arena Sport", construit par des entrepreneurs turcs.

Ensuite, le président du parlement et la délégation qui l’accompagne ont été accueilli par son homologue sénégalais Moustapha Niasse.

Des réunions à huis clos, en tête-à-tête et entre délégations, ont eu lieu.

Lors de la conférence de presse conjointe qui a suivi, Binali Yildirim avait expliqué que le Sénégal est un pays ami et allié de la Turquie en Afrique subsaharienne.

Yildirim s’est notamment félicité de la mise en application "un par un" des accords bilatéraux signés avec Dakar lors de la dernière visite en février dernier au Sénégal du Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, soulignant les très bonnes relations entre les deux Chefs d’Etats.

"Ces accords ont rapidement été ratifiés par la GANT. Vous devez savoir que le Sénégal bénéficie d’une priorité de passage au parlement turc", a-t-il affirmé avec un brin d’humour.

"Tant au niveau des infrastructures que des domaines de l’éducation et de la sécurité, nous donnons beaucoup d’importance à notre coopération", a-t-il poursuivi, affirmant que la Turquie continuera de faire bénéficier de ses moyens au Sénégal.

"Nos relations avec nos frères ne se limitent pas à des intérêts unilatéraux. Nous voulons développer notre partenariat de manière à que chacune des parties soient gagnantes. Parce que dans notre passé il n’y a pas de colonialisme. Dans ce sens, le développement et l’enrichissement de l’Afrique participera à la paix et la prospérité dans le monde et fera disparaître de nombreux problèmes", a-t-il ajouté.

Le Président du Parlement turc a encore estimé que les échanges entre les deux parlements peuvent faciliter les coopérations entre les deux gouvernements.

"Le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et le Sénégal demeurent en-dessous de nos potentiels. Nous devons davantage œuvrer et aussi multiplier les visites de hauts niveaux. Nos groupes d’amitiés de nos parlements doivent mieux se connaître", a-t-il déclaré.

Après Yildirim, c’est le président de l’Assemblée Nationale du Sénégal, Moustapha Niasse qui a pris la parole.

Il a d’abord souligné la très bonne qualité des écoles turques ouvertes par la Fondation turque Maarif au Sénégal.

"Le volume de nos échanges commerciaux représente 250 millions de dollars. Le prochain objectif est d’atteindre 400 millions", a-t-il déclaré.

Niasse a également salué le projet porté par une société turque au Sénégal dans le secteur des mines et de l’acier : un projet qui représente à termes un investissement de 2 milliards de dollars.

Le président du parlement sénégalais a fait savoir qu’un groupe d’amitié Sénégal-Turquie sera prochainement fondé au sein de son parlement.

"Nous travaillons ensemble sur la scène internationale contre les groupes terroristes. Nous sommes aussi ensemble contre les déséquilibres dans les échanges commerciaux. Monsieur Erdogan mène ce combat en Occident et en Europe. Ici, c’est notre Président Macky Sall qui mène ce combat. Il travaille en collaboration avec le président Erdogan", a-t-il terminé.

Après la conférence de presse, Binali Yildirim s’était rendu à la Mosquée Ulu de Dakar, puis à l’Institut Islamique de Dakar.

 

 

 

 

 

 

 

 

avec AA



SUR LE MEME SUJET