Erdogan : "Les Palestiniens sont devenus le symbole de tous les oppressés"

Selon le président turc, l’ONU ne trouve aucune solution aux problèmes sur terre.

965603
Erdogan : "Les Palestiniens sont devenus le symbole de tous les oppressés"

La cause palestinienne et celle de Jérusalem ne sont pas seulement la cause d’une nation, d’une géographie ou d’une ville, mais le symbole de tous les oppressés en raison des persécutions, des massacres et des injustices dont ils ont été la cible, a estimé le président Recep Tayyip Erdogan lors de la cérémonie des Prix de la paix Zeytindagi d’Istanbul.

 « Aussi bien dans ce monde que dans l’au-delà, nous serons à la poursuite de l’administration israélienne qui a associé la Palestine et Jérusalem avec les persécutions, alors qu’ils auraient dû être les centres de l’humanité et surtout de la paix » a déclaré M. Erdogan.

Selon le président turc, l’ONU ne trouve aucune solution aux problèmes sur terre. « Le monde est plus grand que cinq. Nous allons défendre ce qui est juste jusqu’à notre dernier souffle. Un système qui laisse aux profits, voire même à la volonté de 5 pays, la sécurité de tous les pays du monde, ne peut être durable. Il faut dorénavant que l’ONU soit réformé » a-t-il insisté.

« Les Français ont massacré 5 millions de musulmans en Algérie. Ils ont commis également un massacre énorme en Libye. Mais le monde s’est tu. Il en sera de même plus tard, car c’est leur structure, leur caractère » a dénoncé M. Erdogan.

Il a estimé que l’avenir de l’humanité dépendra du test qu’elle est en train de passer concernant la question palestinienne et Jérusalem.

« Si nous arrivons à passer ce test avec réussite, nous pouvons alors avoir confiance en l’avenir » a-t-il conclut.



SUR LE MEME SUJET