Fatma Sahin : «En Syrie, nous avons démontré le pouvoir de la Turquie»

La Turquie fournit de l'eau, de l’électricité et aménage des espaces de vie pour les enfants à Jarabulus (Nord de la Syrie), a déclaré la maire de Gaziantep, Sahin

956361
Fatma Sahin : «En Syrie, nous avons démontré le pouvoir de la Turquie»

Le préfet et la maire de Gaziantep (province turque dans le Sud-est) se sont félicités du rôle actif de la Turquie dans l'amélioration du niveau de vie des Syriens, à l'intérieur et à l'extérieur de la Syrie.

Cette semaine, les éditeurs de l’Agence de presse Anadolu (AA), en provenance des quatre coins du monde, ont eu la possibilité de visiter la ville de Gaziantep.

Le préfet de la province, Ali Yerlikaya et la maire de Gaziantep, Fatma Sahin, ont informé les éditeurs de la situation de la ville turque, qui abrite des centaines de milliers de Syriens et celle de la commune syrienne de Jarabulus, dont la reconstruction est financée par la Turquie.

Fatma Sahin a confié que les habitants de Gaziantep -sans que leur quotidien n'en​ soit affecté- ont reçu leurs invités syriens d'une manière hospitalière.

Elle a expliqué que la municipalité a veillé à ce que les réfugiés puissent accéder à l’éducation et que leur adaptation à la vie sociale a été couronnée de succès.

Sahin a ajouté que, après l'opération Bouclier de l’Euphrate, la région a commencé à se développer rapidement, en particulier dans la ville de Jarabulus.

«Dans les 15 jours qui ont suivi la fin de l’opération militaire dans la région de Jarabulus, 70 camions à ordures ont été fournis, l'eau courante et l'électricité ont été rétablis, des espaces de vie pour les enfants ont été aménagés et les citoyens ont pu de nouveau se déplacer librement, a confié la maire. En Syrie, nous avons démontré le pouvoir de la Turquie.»

En outre, Sahin a partagé qu'il était important que les reporters de l'Agence Anadolu visitent la Syrie.

Pour sa part, le préfet Yerlikaya a déclaré que la population de Jarabulus a augmenté à mesure que la ville et la région sont devenues le «point de rencontre» des populations qui ont fui les organisations terroristes et le régime d'Assad.

«Jarabulus est une ville en plein essor, a-t-il indiqué. Nous avons reconstruit un grand nombre d'écoles dans la région. Al-Bab compte 50 000 écoliers et autant étudient dans la ville de Jarabulus.»

Yerlikaya a expliqué que le peuple turc et son gouvernement ont non seulement accueilli 3,5 millions de réfugiés, mais ont aussi apporté leur aide dans divers domaines sur le territoire syrien tels que la reconstruction des écoles, la garantie des salaires des enseignants et le soutien à la mise en place de l’organisation des forces de l’ordre.

Notant l'importance de l'Agence Anadolu dans le paysage médiatique turc et mondial, Yerlikaya a remercié le personnel de l'Agence qui «assure un devoir patriotique».​

L'opération Bouclier de l’Euphrate a été menée d’août 2016 à fin mars 2017 dans le but de sécuriser le territoire, de soutenir les forces de la coalition et d’éliminer les menaces terroristes le long de la frontière turque.

Lundi, les équipes internationales d’Anadolu, en provenance de part et d’autre du monde, se sont rencontrées à Ankara dans le cadre de la réunion annuelle des éditeurs.

Approchant de son centième anniversaire en 2020, Anadolu est une agence de presse dont la mission est de transmettre une information exacte, sûre et impartiale en publiant des dépêches, photos et vidéos sur la Turquie, le monde, l'économie, les sports, la santé et la technologie.

L’agence diffuse actuellement des informations en turc, anglais, arabe, français, kurde, bosniaque, croate et serbe (BCS), russe, albanais, persan, macédonien, espagnol et indonésien.

Anadolu publie une moyenne de 1 650 dépêches, 2 330 photos et 400 vidéos par jour sur presque tous les continents, ce qui en fait une agence d​e presse d'envergure​ internationale.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET