Turquie: Les opérations anti-narcotiques assèchent les financements terroristes

A l’issue des opérations réalisées par les forces de sécurité turques, 2 032 individus ont été placés en détention provisoire et 455 ont été incarcérés

943687
Turquie: Les opérations anti-narcotiques assèchent les financements terroristes

Les forces de l'ordre turques, qui assurent la sécurité du pays à travers des opérations menées au niveau national et à l'étranger, luttent également contre le trafic de stupéfiants, ressource financière de l’organisation terroriste PKK.

Grâce à ces opérations, menées dans les zones urbaines et rurales, les forces de sécurité ont, d’une part, mis un terme à l’enrôlement de force dans les unités de combat du groupuscule terroriste du PKK, et d’autre part, asséché le financement de l’organisation.

De jour comme de nuit, les forces de sécurité poursuivent le ratissage des régions montagneuses, dans l’Est et le Sud-Est de l’Anatolie, afin de détruire les refuges, les abris et les grottes des terroristes.

Des opérations sont également menées à l’encontre des soutiens logistique et financier indispensables à l’effondrement de ces organisations.

Au cours des trois derniers mois, les forces de sécurité ont mené plus d'un millier d'opérations dans les régions de l'Est et du Sud-Est de la Turquie afin de prévenir le trafic de stupéfiants, ressource financière de l'organisation terroriste.

Ces opérations ont permis de saisir 2 436,767 kg d'héroïne, 16 674,515 kg de cannabis, 78,359 kg de drogues synthétiques, 8682 comprimés, 106,8 kg de morphine, 383 g de cocaïne et 550 litres d'anhydride acide.

Par ailleurs, 455 personnes ont été incarcérées parmi les 2 032 individus placés en détention provisoire.

- 62 opérations en trois mois à Van (Est, Turquie)

Une tonne et 443 kg d'héroïne ont été saisis lors d’opérations conjointes des forces de la police et de la gendarmerie, dans la province de Van, principal lieu de transit du trafic de stupéfiants.

A l’issue des 62 opérations menées sur une période de trois mois, les équipes du département de la police de Van ont saisi à elles seules 1 158,946 kg d'héroïne.

54 personnes ont été incarcérées parmi les 172 suspects placés en détention provisoire.

Les équipes de police qui ont saisi 4 880,765 kg d’héroïne, en 2017, poursuivent leurs opérations avec détermination afin d’assécher les ressources financières de l'organisation terroriste.

Les forces de sécurité qui ont saisi une 1 036,493 kg d'héroïne en 2016, ont, cette année, largement dépassé ces chiffres et ce, en l’espace de trois mois.

Au total, les forces de sécurité intérieures, ont saisi 1 282,769 kg de cannabis, 12,78 kg de gomme d'opium, 5,3 kg de morphine et, enfin, 23,866 kg de drogues synthétiques.

- 11,942 tonnes de cannabis saisies à Diyarbakir (Est, Turquie)

Lors des 530 opérations menées, à Diyarbakir, entre le 1er janvier et le 27 mars, les services de police ont saisi 5 517 kg de cannabis, 70 kg d'héroïne, 369 g de cocaïne, 4,16 kg de drogues synthétiques et 2 331 comprimés.

La somme de 81 427 livres turques, obtenue grâce au trafic de stupéfiants, ainsi que 8 pistolets, 7 chargeurs, 99 fusées éclairantes, 5 fusils de chasse et 51 cartouches ont fait l’objet de confiscations.

Parmi les 664 détentions provisoires, 123 personnes ont été incarcérées.

Par ailleurs, 6 425,587 kg de cannabis ont été saisis par les services de la gendarmerie dans les opérations menées dans les districts de Lice, Hani, Kocaköy et Hazro (Diyarbakır).

Enfin, dans les 71 opérations menées par les forces de sécurité dans la province de Erzurum (Nord-Ouest), 43,712 kg d'héroïne, 319,561 kg de cannabis, 18,674 kg de drogues synthétiques, 2031 comprimés, un 1,475 kg de gomme d'opium ont été saisis.

Parmi les 150 détentions provisoires 61personnes ont été incarcérées.

- Des opérations dans les provinces de l’Est et du Sud-Est

De nombreuses opérations ont été menées contre le trafic de drogue dans les provinces de l’Est et du Sud-Est de la Turquie.

Parmi elles, Batman, Bingöl, Elazığ, Siirt, Şırnak, Erzincan, Ardahan, Ağrı, Kars, Hakkari, Bitlis et, enfin, Iğdır.

Des quantités importantes de diverses drogues, allant du cannabis à l’héroïne, de la drogue synthétique aux gommes d’opium en passant par les comprimés et le « bonzaï», ainsi que des armes ont été saisis lors des opérations menées par les forces de sécurité intérieures (police, gendarmerie) déterminées à lutter contre le narcotrafic.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET