Turquie : cérémonie de pose de la première pierre de la centrale nucléaire Akkuyu

La cérémonie de pose de la première pierre de la centrale nucléaire Akkuyu a été organisée en présence du président Recep Tayyip Erdogan et de son homologue russe Vladimir Poutine

943683
Turquie : cérémonie de pose de la première pierre de la centrale nucléaire Akkuyu
akkuyu nukleer.jpg
akkuyu nukleer.jpg
akkuyu nukleer.jpg

La cérémonie de pose de la première pierre de la centrale nucléaire Akkuyu a été organisée en présence du président Recep Tayyip Erdogan et de son homologue russe Vladimir Poutine.

Les deux leaders ont participé par vidéoconférence à la cérémonie organisée à Mersin.

« C’est un moment historique. Je suis heureux aujourd’hui de jeter avec Poutine, les fondements de la centrale d’Akkuyu. Nous avons accru de 7,4% en 2017. Nous visons à devenir l’une des dix plus grandes puissances économiques du monde au centenaire de la République. Cela veut dire que nos besoins en énergie vont aussi s’accroitre. En vertu de notre objectif pour le renforcement de la sécurité énergétique, nos investissements continuent sans interruption dans tous les domaines de l’énergie » a assuré M. Erdogan qui est intervenu avant la cérémonie de pose de la première pierre.

Le chef de l’Etat turc a déclaré que la centrale nucléaire d’Akkuyu pourrait répondre aux 10% du besoin d’électricité de la Turquie, soulignant que la centrale nucléaire va contribuer à la sécurité énergétique mais elle va aussi jouer un rôle essentiel au sujet du changement climatique.

M. Erdogan a accentué la détermination à renforcer et poursuivre la coopération avec la Russie dans des questions régionales.

Intervenant au cours de la cérémonie, le président russe Vladimir Poutine a noté que la Turquie est un pays avancé et la centrale nucléaire sera un nouvel échelon pour le pays.

M. Poutine a déclaré que les normes de sécurité seraient les plus avancées dans la centrale nucléaire d’Akkuyu.

« L’entrée en fonction de cette centrale, renforcera le potentiel de la Turquie. Cela offrira des moyens d’emplois dans les deux pays (la Turquie et la Russie). Nous souhaitons aussi collaborer avec la Turquie pour la formation d’experts hautement qualifiés » a-t-il indiqué.

Le chef de l’Etat russe a fait savoir que plus de 220 étudiants turcs étaient formés dans les universités russes sur la technologie nucléaire et affirmé que la centrale nucléaire d’Akkuyu entrerait en fonction en 2023.



SUR LE MEME SUJET