Yildirim: "En 2018, notre économie contrariera les hérauts d'un scénario catastrophique"

Il a rappelé que l'une des priorités du gouvernement est de supprimer les obstacles devant l'entreprenariat avant de préciser qu'actuellement en Turquie, les investissements du secteur privé étaient près de neuf fois supérieurs à ceux de l'Etat.

920829
Yildirim: "En 2018, notre économie contrariera les hérauts d'un scénario catastrophique"

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim a exposé la situation économique turque devant à un parterre d'entrepreneurs et a moqué ceux qui prédissent un scénario catastrophique pour l'économie turque en 2018.

Yildirim s'exprimait jeudi à l'occasion d'un cérémonie de remise de prix aux entrepreneurs, organisée par la KOSGEB (organisme en charge du développement et du soutien aux PME) à Ankara.

Il a rappelé que l'une des priorités du gouvernement est de supprimer les obstacles devant l'entreprenariat avant de préciser qu'actuellement en Turquie, les investissements du secteur privé étaient près de neuf fois supérieurs à ceux de l'Etat.

"Les investissements annuels du secteur public s'élèvent à 128 milliards de livres turques TL (environ 33,5 milliards de dollars), ceux du secteur privé sont de plus de 900 milliards de TL (environ 235,7 milliards de dollars). La Turquie possède un secteur privé dont elle peut s'enorgueillir et être fière. Et cela est une garantie d'avenir. C'est pour cela que la Turquie ne se laisse pas facilement affecter par les crises internationales et régionales et que son économie poursuit son ascension" a t-il expliqué.

Il a notamment insisté sur le fait que lors des 16 dernières années, la stabilité et le développement affichés par la Turquie avaient offert la possibilité aux entrepreneurs de se projeter à moyen et long termes.

Le chef du gouvernement turc a annoncé de nouvelles mesures de soutiens aux petites et moyennes entreprises (PME), comme le relèvement du plafond de ressources donnant droit aux aides financières de l'Etat et les possibilités d'emprunts à taux avantageux.

Après avoir partagé le nombre des créations d'entreprises lors du premier mois de l'année 2018, Yildirim en a profité pour moquer ceux qui s'attèlent à des pronostics catastrophiques concernant l'économie turque en 2018.

"En janvier 2018, 9 631 sociétés ont été créées en Turquie. Les créations d'entreprises ont augmenté de 61% par rapport au mois précédent. Et je dédicace ce chiffre à ceux qui annoncent des scénarios catastrophes pour 2018" a t-il lancé.

Le leader turc a indiqué que son gouvernement avait entrepris une réforme en profondeur de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), dont la dernière remonte à plus de trois décennies, une réforme qui selon lui, replace l'Etat face à ses responsabilités vis à vis du contribuable.

"Avec la réforme de la TVA, l'Etat devra rembourser la TVA aux citoyens dans les 3 mois selon un calendrier pré-établi, sous peine d'intérêts" a t-il souligné. AA



SUR LE MEME SUJET