Erdogan à Nouakchott : première visite d’un président turc en Mauritanie

« Nous souhaitons mettre au service des Mauritaniens notre savoir et nos expériences »

920428
Erdogan à Nouakchott : première visite d’un président turc en Mauritanie
erdogan moritanya.jpg

Le président Recep Tayyip Erdogan est arrivé mercredi à Nouakchott, en Mauritanie, cette visite s’inscrivant comme la première d’un président turc dans ce pays.

Après avoir pris part au diner offert en son honneur par son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz, M. Erdogan a réalisé une conférence de presse avec ce dernier.

Précisant qu’il souhaitait instaurer une relation de gagnant-gagnant avec la Mauritanie, M. Erdogan a dit encourager les investissements du secteur privé turc dans ce pays.

Le ministre de l’économie Nihat Zeybekci, accompagné des hommes d’affaires turcs, avait réalisé une visite en Mauritanie au mois de décembre, a rappelé le président turc.

« Je sais que la Mauritanie abrite un fort potentiel en terme de mines. La Turquie a d’importantes expériences dans ce domaine. Nous souhaitons les mettre au service de nos frères mauritaniens. Plusieurs accords et protocoles ont été signés dans divers domaines allant du tourisme à l’agriculture, de l’économie à la gestion des mines. Ces accords vont renforcer nos relations » a déclaré M. Erdogan.

Le président turc a dit souhaiter également partager les expériences de la Turquie en matière d’industrie de défense. « La Turquie a réalisé ces dernières années, d’importantes démarches dans ce sens. La Turquie est l’un des pays qui comprend le mieux la menace terroriste qui pèse sur les pays côtiers. Nous avons d’ailleurs annoncé la semaine dernière que nous ferions une contribution de 5 millions de dollars au G5 du Sahel » a-t-il ajouté.

Par la suite, M. Erdogan est revenu sur la tentative de coup d’Etat du 15 juillet, remerciant par cette occasion le président mauritanien pour la solidarité dont a fait preuve son pays et pour le soutien accordé dans la lutte contre l’organisation terroriste guléniste FETÖ qui a orchestré la tentative de coup d’Etat.

Le président turc a également évoqué l’importance de Jérusalem, notant que la déclaration des Etats-Unis concernant cette ville sacrée, n’intéressait pas la Turquie. « Nous ne ferons aucune concession de notre position concernant Jérusalem. C’est la capitale de la Palestine et nous l’avons déjà déclaré » a martelé le président turc.

 

 



SUR LE MEME SUJET