Ankara réagit aux propos de Trump sur la question israélo-palestinienne et le statut de Jérusalem

« Les déclarations en question montrent combien le président américain et les personnes dans son entourage sont loin des réalités dans la région et des dynamiques du problème » a dit M. Aksoy dans un communiqué écrit

898107
Ankara réagit aux propos de Trump sur la question israélo-palestinienne et le statut de Jérusalem

La Turquie a réagi contre les déclarations du président américain Donald Trump sur la question israélo-palestinienne et le statut de Jérusalem.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hami Aksoy a dit que les déclarations de Trump le 25 janvier à Davos en Suisse au cours de la conférence de presse avec le Premier ministre israélien Benjamine  Netanyahu concernant la question israélo-palestinienne et le statut de Jérusalem, étaient préoccupantes.

« Les déclarations en question montrent combien le président américain et les personnes dans son entourage sont loin des réalités dans la région et des dynamiques du problème » a dit M. Aksoy dans un communiqué écrit.

Il a souligné que le statut final de Jérusalem avait toujours été incontestablement l’un des éléments les plus essentiels du processus de paix visant à trouver une solution compréhensive, juste et durable à la question israélo-palestinienne.

Le porte-parole a indiqué qu’il n’est pas possible que les paramètres de la communauté internationale pour la résolution de la question soient modifiés par une décision unilatérale de l’administration américaine, contraire au droit international dont principalement les résolutions du Conseil de sécurité et l’Assemblée générale de l’ONU et refusée en effet par la communauté internationale.

« De même, il est évident qu’il n’est pas possible de contribuer au processus de résolution de la question israélo-palestinienne en tenant compte uniquement des demandes et attentes d’une partie et en excluant, voire même sanctionnant l’autre partie. On ne peut pas s’attendre à ce qu’une mentalité aussi mince et sans clairvoyance assume un rôle de médiateur dans une question qui intéresse directement la paix et la stabilité au Moyen-Orient. Nous appelons les Etats-Unis à respecter urgemment la forte volonté de la communauté internationale à ce sujet, dont en tête les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU dont ils sont membres » a assuré le porte-parole Hami Aksoy.



SUR LE MEME SUJET