Turquie : Une prothèse pour un enfant syrien, un rêve devenu réalité

Le jeune syrien avait dû être amputé de la jambe après avoir été blessé dans un attentat à Alep, dans lequel son grand-père et deux de ses frères avaient perdu la vie

877437
Turquie : Une prothèse pour un enfant syrien, un rêve devenu réalité

Yusuf Bedevi Muhaffes, un jeune garçon syrien âgé de treize ans, a été opéré en Turquie après avoir été amputé quatre ans auparavant, dans la ville syrienne d’Alep. 

Lors d’un entretien accordé à l’agence Anadolu, Muhaffes a raconté son douloureux passé. 

Quatre ans auparavant, alors que le jeune garçon, son grand-père et deux de ses frères montaient dans leur voiture, un engin explosif est tombé sur un véhicule à proximité de leur emplacement. Lors de l’attaque, Muhaffes a perdu son grand-père et ses deux frères. 

Quant à lui, sa jambe droite a été amputée et sa jambe gauche a été grièvement blessée. Quelques temps après, Muhaffes, ses parents et son grand-frère ont décidé d’aller en Turquie. Ils ont vécu un temps dans la province turque de Hatay, où il a été pris en charge médicalement, puis ils se sont installés à Bursa, dans le nord ouest du pays. 

Lors d’une rencontre des autorités avec les réfugiés, Yusuf Bedevi Muhaffes a évoqué son souhait concernant la pose d’une prothèse. A cette demande, les responsables sont entrés en contact avec le représentant de l’Association Internationale des Médecins (AID) de Bursa, le Dr. Lutfi Ciftci.

Ainsi, par le biais du « Centre de Haute Technologie de Prothèses/ Orthèses », qui a été créé en partenariat avec la fondation turque d’aides humanitaires IHH, la fondation Zekat House Koweït et l’Association internationale des Médecins, afin répondre aux besoins de prothèses et d’orthèses des amputés de guerre, Muhaffes a été opéré. 

"J’aimerais remercier le président turc, Recep Tayyip Erdogan et le maire de Bursa, Izzettin Kucuk, ainsi que toutes les autres personnes qui m’ont accompagné durant mon traitement. J’ai enfin reçu ma prothèse de jambe. Je me sens bien et heureux, à présent je peux jouer et m’amuser", a-t-il dit.

Au micro de l'Anadolu, le père de Muhaffes, Usame Bedevi, a affirmé : "Mon fils a obtenu sa prothèse, je suis très heureux. Quand je voyais les enfants marcher dans la rue, j’étais très ému. Désormais mon enfants marche aussi."

Pour sa part, Dr Lutfi Ciftci, a souligné que l’Association internationale des Médecins a pour objectif d’apporter son aide à toutes personnes étant dans le besoin d’un soutien médical. 

"Dans les pays voisins, il y a de nombreuses personnes qui ont été amputées suite aux conflits et guerres, et qui poursuivent leur vie avec leur handicap. Rien qu’en Syrie, 2,8 millions de personnes vivent dans cette situation. Si l’on inclut l’Irak et la Palestine, ce chiffre atteint les quatre millions", a-t-il dénombré.

Ciftci a indiqué que des "Centres de Haute Technologie de Prothèses/ Orthèses" ont été ouverts dans les villes turques d’Istanbul, de Sanliurfa et de Hatay, pour répondre aux besoins d'appareillages orthopédiques des malades. 

"Yusuf aussi a bénéficié des services de notre établissement. Nous nous sommes chargés de son traitement. Nous sommes entrés en contact avec le centre situé à Istanbul. L’ensemble de son traitement a été pris en charge par l’AID et l’IHH. Actuellement il poursuit sa rééducation", a-t-il conclu. 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET