« La priorité est désormais d’assurer que la Palestine soit reconnue comme Etat »

Le président Recep Tayyip Erdogan planifie des visites au Vatican et en France dans le cadre d’une diplomatie pour Jérusalem

877529
« La priorité est désormais d’assurer que la Palestine soit reconnue comme Etat »

Le président Recep Tayyip Erdogan planifie des visites au Vatican et en France dans le cadre d’une diplomatie pour Jérusalem.

M. Erdogan a répondu aux questions desjournalistes pendant le vol entre le Tchad et la Tunisie.

« Nous allons élargir le marquage » a déclaré M. Erdogan pour le statut de Jérusalem et la Palestine, ajoutant que la priorité serait maintenant d’assurer la reconnaissance de la Palestine comme Etat.

M. Erdogan pourrait rencontrer le Pape François pour le statut de Jérusalem.

Le président turc s’est aussi exprimé sur le président soudanais Omar el-Béchir et rappelé qu’une lettre avait été envoyée à la Turquie par la Cour pénale internationale pendant le Sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) le 13 décembre à Istanbul.

«  Dans cette lettre, le tribunal demandait ‘l’arrestation de Béchir et son transfert au tribunal’. D’abord, nous ne sommes pas membres de la CPI. Ceci est seulement marrant. Vous demandez qu’on vous livre une personne qui participe à un sommet de l’OCI avec nous. Quel type de mentalité c’est ? Quel type de logique ? Quel type de droit ? Tu ne vas faire aucun effort pour l’extradition du chef de l’organisation terroriste guléniste (FETO) qui tué 251 de nos citoyens, et tu vas ensuite me demander Omar el-Béchir. Il y a des instances internationales qui sont très drôles » a déclaré M. Erdogan.  

Le chef de l’Etat turc qui a aussi évalué les relations entre la Turquie et l’Union européenne, s’est attardé sur les explications positives en Europe après une opposition à la Turquie.

« Nous avons des problèmes ni avec l’Allemagne, ni avec les Pays-Bas, ni avec la Belgique. Au contraire, ceux qui sont en fonction sont mes anciens amis. Ils ont aussi agi incorrectement envers moi, mais c’est une autre chose. Il y a eu des problèmes mais les derniers entretiens sont positifs. Nous souhaitons bien évidemment de bonnes relations avec les pays de l’UE » a poursuivi M. Erdogan.

« Lorsque je les ai contactés pour la question de Jérusalem, je leur ai demandé leur soutien et ils étaient sur la même ligne que nous. Il y a quelques jours, j’ai appelé le président allemand Frank-Walter Steinmeier pour le remercier. Le Premier ministre hollandais Mark Rutte semble également désireux de développer ses relations avec nous. Tout ceci est satisfaisant » a déclaré le président turc.



SUR LE MEME SUJET