Le chef de la diplomatie turque M. Cavusoglu rencontre ses homologues russe et iranien à Antalya

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a rencontré ses homologues russe et iranien à Antalya dans le cadre des préparations du sommet tripartite portant sur la Syrie prévu le 22 novembre à Sotchi en Russie

850514
Le chef de la diplomatie turque M. Cavusoglu rencontre ses homologues russe et iranien à Antalya
çavuşoğlu.jpg

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a rencontré ses homologues russe et iranien à Antalya dans le cadre des préparations du sommet tripartite portant sur la Syrie prévu le 22 novembre à Sotchi en Russie.

M. Cavusoglu a évoqué avec Sergueï Lavrov et Javad Zarif la situation en Syrie.

Ils ont déterminé la feuille de route du sommet au cours de cet entretien.

Le chef de la diplomatie turque a fait une déclaration à la suite du sommet.

« Les conditions sur le terrain en Syrie sont plus favorables que l’année dernière mais la situation n’est pas durable sans solution politique » a-t-il dit.

« L’objectif de ce sommet est de faire le bilan de ce que nous avons réussi jusqu’à présent et des prochaines initiatives à entreprendre. Le sommet d’Astana nous a permis, avec la Russie et l’Iran, de progresser fortement concernant notamment l’établissement d’un cessez-le-feu sur le terrain et la création des zones de désescalade. Notre sensibilité concernant l’organisation terroriste PYD/YPG est évidente. Nous avions exprimé à toutes les parties que leur participation à une quelconque réunion est inacceptable. La Russie et l’Iran ont sciemment conscience de notre sensibilité » a-t-il expliqué.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s’est également exprimé en fin de réunion.

« C’était un entretien productif. Les parties se sont entendues sur tous les sujets » a-t-il dit.

M. Lavrov a déclaré que la question des zones de désescalade en Syrie sera évoquée au cours d’une réunion entre les chefs d’état-major des pays concernés.

 



SUR LE MEME SUJET