La Turquie met de l’essor dans ses projets de défense nationale

Récapitulatif de certains projets d'industrie de défense turque

837831
La Turquie met de l’essor dans ses projets de défense nationale

Une décision importante a été prise en raison des risques croissants en matière de sécurité régionale, du refus de certains pays alliés comme les Etats-Unis et l’Allemagne de vendre des munitions, systèmes et pièces d’armes à la Turquie, et du retard dans les livraisons dans ce sens.

Ainsi, d’après une information du journal Haberturk, la réalisation des projets d’industrie de défense avec des ressources nationales et de nouveaux partenaires, a été avancée d’un an. L’état actuel des projets stratégiques est comme tel :

Char Altay : Les travaux de conception et prototype ont été achevés. Un appel d’offres sera lancé en novembre pour entamer la production en série du char. Les travaux pour le développement et la fabrication des moteurs se poursuivent.

Système de protection active : Aselsan mène le projet de développement du « Système de protection active » qui sera utilisé sur les chars M60 et Léopard qui se trouvent déjà dans l’inventaire des Forces armées turques. Le processus de conception préliminaire a été achevé. Les tirs de collecte de données ainsi que son intégration sur les chars se feront bientôt. Le projet prévoit également les systèmes capables d’identifier les menaces avoisinantes. Les blocs contenant des explosifs qui seront intégrés sur les chars, peuvent dévier la trajectoire des projectiles.

Processus de formation pour les S-400 : Le processus de formation au préalable de la livraison des systèmes russes de défense aérienne S-400, a été entamé. Des visites mutuelles de délégations turques et russes ont été réalisées. Après la livraison du premier lot, les démarches seront entreprises pour la fabrication conjointe. L’identification ami ou ennemi pour les S-400 sera établie par les Forces armées turques.

Les avions de combats F-35 : Le compte à rebours a été lancé pour la livraison des avions F-35, un programme conjoint intégrant la Turquie. La première livraison, hormis celle pour les Etats-Unis, a été effectuée aux Pays-Bas. Ce sera au tour de la Norvège, puis en 2018, de la Turquie qui recevra deux F-35 sur la base de Malatya.  Certaines pièces importantes du tronc et du moteur de cet avion sont fabriquées en Turquie. Par ailleurs, des travaux sont menés en vue de fonder en Turquie des installations pour l’entretien, la réparation et le montage des moteurs.

Munitions intelligentes : Les travaux pour la production et le développement des munitions intelligentes, instruments très efficaces dans la lutte antiterroriste, ont été accélérés. Le taux de réussite des tirs avec des munitions locales et des systèmes de ciblage, est très élevé. Les travaux pour de nouvelles productions continuent.

 



SUR LE MEME SUJET