Erdogan : « Comment les agents se sont-ils infiltrés dans le Consulat général américain d’Istanbul »

Erdogan : « Comment les agents se sont-ils infiltrés dans le Consulat général américain d’Istanbul »

824157
Erdogan : « Comment les agents se sont-ils infiltrés dans le Consulat général américain d’Istanbul »

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la Turquie n’était pas la partie qui a provoqué la tension de visa avec les Etats-Unis.

En Serbie où il est allé pour des prises de contact officielles, le président Erdogan a animé une conférence de presse avec son homologue serve Alexandre Vujic où il a évalué la tension avec les Etats-Unis.

« Ce ne sont pas nous qui avons créé le problème. Ce sont les Etats-Unis qui en sont responsable » a déclaré M. Erdogan qui a dit trouver étranger que les responsables américains n’aient pas eu de contact avec le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu avant cette tension de visa.

« Une telle décision (la mise en suspens des demandes de visa) d’un ambassadeur à Ankara et ses déclarations selon lesquelles il l’aurait prise au nom de son pays, laissent à penser. Si la décision a été prise par l’ambassadeur, il ne faut pas le retenir ici. Ils doivent lui demander ‘Comment peut-il nuire aux relations turco-américaines et qui lui a donné ce droit’. Mais si l’administration américaine est derrière cette décision, nous n’aurons alors rien à parler avec elle. Il y a une décision de justice, cette personne (employé du Consulat général américain d’Istanbul) est placée en garde-à-vue, jugée puis arrêtée. Ensuite, on apprend qu’une autre personne à l’intérieur (au Consulat général) a des liens avec l’organisation terroriste guléniste (FETO). Cela montre qu’il y a un problème ici. Comment ces agents se sont-ils infiltrés dans le Consulat américain ? Ou bien qui les a placés ici » s’est interrogé le président Recep Tayyip Erdogan.

« Si mon ambassadeur faisait une chose pareille, je ne l’aurais pas retenu ne serait-ce qu’une heure » a déclaré M. Erdogan.

« Cet ambassadeur (l’ambassadeur américain à Ankara John Bass) organise des visites d’adieu. Moi et mes ministres n’acceptons pas ces visites d’adieu car nous ne le considérons pas comme un représentant des Etats-Unis » a poursuivi le chef de l’Etat turc.



SUR LE MEME SUJET