Déclarations de Cavusoglu sur le référendum illégal organisé par l'ARKI

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré qu’en cas d’intervention concrète de l’administration régionale kurde d’Irak (ARKI) contre les Turkmènes, la Turquie riposterait par une opération militaire

813790
Déclarations de Cavusoglu sur le référendum illégal organisé par l'ARKI

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré qu’en cas d’intervention concrète de l’administration régionale kurde d’Irak (ARKI) contre les Turkmènes, la Turquie riposterait par une opération militaire.

Le chef de la diplomatie turque a fait des déclarations sur l’actualité sur une chaîne de télévision privée.

« En cas d’intervention concrète contre nos frères turkmènes, la Turquie mènera immédiatement une opération militaire » a-t-il dit concernant le référendum illégal organisé par l’administration régionale kurde du nord de l'Irak.

Il a précisé que le référendum n’est pas constitutionnel, n’a aucun fondement juridique et est contraire à la Constitution irakienne.

« A partir de maintenant, notre interlocuteur sera essentiellement Bagdad » a-t-il dit.

Il a ajouté que l’administration irakienne n’autoriserait pas l’indépendance.

« Nous n’autoriserons jamais la création d’un corridor terroriste de l’autre côté de notre frontière » a-t-il ajouté.

Il a également relevé que le soutien en formation militaire assuré aux peshmergas sera supprimé.

M. Cavusoglu a, en dernier lieu, évoqué le bombardement par les Russes de la région d’Idleb en Syrie.

« Nous constatons que les Russes bombardent depuis quelques jours la région d’Idleb (en Syrie). Il y a bien sûr des groupes terroristes dans cette région. Il ne faut montrer aucune tolérance à ces groupes terroristes, mais nous constatons qu’un nombre important de civils et d’opposants modérés ont été tués. Nous devons être attentifs. Une agression contre les civils signifierait une violation du cessez-le-feu et de l’accord d’Astana » a-t-il dit.

 



SUR LE MEME SUJET