Erdogan: "Nous n'autoriserons jamais la création d'un état terroriste en Syrie"

"Tant que nos concitoyens de l'Est et du sud-est de notre pays n'auront pas retrouvé la sérénité, je ne pourrais pas affirmer avoir fait mon devoir de Chef d'Etat", a notamment déclaré le Président turc

794609
Erdogan: "Nous n'autoriserons jamais la création d'un état terroriste en Syrie"

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a renouvelé l’opposition inflexible de la Turquie au projet de création par le PYD/PKK d’un Etat dans le nord de la Syrie, le long de la frontière avec la Turquie.

Le Chef de l’Etat accueillait, mardi, des maires de quartiers et villages originaires de différentes provinces de Turquie.

Il s’agit de la 39ème édition de cette rencontre que le Président turc souhaite rendre traditionnelle.

La lutte contre le terrorisme, en Turquie comme au-delà des frontières, et les relations avec l’Europe étaient au centre de son intervention.

Il est d’abord revenu sur l’état d’urgence instauré dans l’ensemble de la Turquie quelques jours après la tentative de coup d’état repoussée du 15 juillet 2016.

"La particularité de l'état d'urgence en vigueur est de permettre une lutte efficace contre les terroristes. Tant que nos concitoyens de l'Est et du sud-est de notre pays n'auront pas retrouvé la sérénité, je ne pourrais pas affirmer avoir fait mon devoir de Chef d'Etat", a-t-il expliqué.

"Nous ne pouvons tolérer que des terroristes menacent de mort nos maires de quartiers ou de villages pour que les partis autres que celui qui est orienté par l’organisation terroriste n’obtiennent des voix aux élections. Si nos maires sont enlevés, torturés et parfois même assassinés, cela veut dire que notre devoir n’est pas accompli. Tous ensembles, nous allons agir pour que ces régions retrouvent la sérénité", a-t-il ajouté.

Rappelant ainsi la détermination de l’état à lutter contre l'organisation terroriste PKK, Recep Tayyip Erdogan s’est aussi exprimé sur la présence du PKK, sous le nom de PYD/YPG, en Syrie.

"Nous ne permettrons pas la création d'un Etat par l'organisation terroriste PKK/PYD dans le nord de la Syrie. Certains parlent d'Etat kurde, mais c'est une insulte faite à nos frères kurdes. Ils n'autoriseront pas la création d'un Etat par des terroristes", a-t-il lancé.

"Ils (le PYD/PKK) veulent créer un corridor du terrorisme allant du nord de la Syrie jusqu'à la Méditerranée. Qu'ils sachent que nous les empêcherons et que nous agirons comme nous l'avons fait à Cudi, Kandil ou encore Gabar (nord de l'Irak)", a-t-il de nouveau prévenu.

Erdogan a également rappelé l’opération militaire turque réalisée dans le nord de la Syrie pour nettoyer sa frontière de la présence terroriste : l’opération Bouclier de l’Euphrate, faisant ainsi savoir que la Turquie n’hésitera pas à agir de nouveau en cas de nécessité pour sa sécurité.

Le Président turc s’est ensuite exprimé sur les tensions persistantes avec certains pays européens, particulièrement avec l’Allemagne.

Selon lui, l’une des raisons pour laquelle certains pays européens s’acharnent contre la Turquie, c’est parce que celle-ci est décidée à mettre au premier plan ses propres intérêts nationaux.

"Nous voyons bien comment ceux qui cherchent régulièrement à nous donner des leçons de démocratie et de droits de l'homme défendent bec et ongles leurs intérêts nationaux. Ils rêvent de voir une Turquie à leur botte, qui exécute sans contester. Plus nous défendrons nos propres intérêts nationaux, moins ils le supporteront", a-t-il affirmé.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET