Cavusoglu favorable au renforcement de la collaboration avec l'OCS

Le chef de la diplomatie turque s’exprimait au cours d'une conférence de presse avec son homologue chinois à Pékin

783298
Cavusoglu favorable au renforcement de la collaboration avec l'OCS

La Turquie cherche à établir une coopération plus étroite avec les organisations internationales et régionales telles que les Nations Unies, l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), a déclaré, jeudi, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Le ministre turc des Affaires étrangères, actuellement en visite officielle en Chine, a émis ces propos lors d'une conférence de presse tenue conjointement jeudi à Pékin avec son homologue chinois Wang Yi.

Tout en soulignant la complémentarité des diverses organisations internationales, le chef de la diplomatie turque a indiqué que son pays poursuivait ses discussions avec la Chine, fondatrice de l'Organisation de coopération de Shanghai, et avec les Etats membres de cette organisation asiatique.

La Turquie partage la vision de la Chine sur de nombreuses questions régionales, a assuré Cavusoglu qui s’est notamment félicité de l'appui apporté par la Chine concernant la question syrienne.

Selon Cavusoglu, la Turquie est l'un des pays qui offrent le plus grand soutien à la «politique d'une seule Chine». « Nous considérons la sécurité de la Chine comme état notre sécurité. Nous n'autorisons aucune activité négative visant la Chine, ni dans notre pays, ni dans la région", a-t-il insisté.

En plus de la consolidation continue de la coopération sécuritaire, Cavusoglu a mis l’accent sur la détermination des deux pays à renforcer leurs relations commerciales. Il a à cet égard mentionné la demande accrue de la Turquie pour l’achat de divers produits chinois, principalement des produits agricoles.

Dans la même veine des grands projets turco-chinois, dont notamment le projet de relance de la route historique de la soie, le responsable turc a exprimé le désir de son pays de construire sa troisième centrale nucléaire en coopération avec la Chine.

Attirant l'attention sur la proclamation par la Chine de 2018 « Année du tourisme en Turquie », Cavusoglu a également espéré de voir augmenter le nombre de touristes chinois en Turquie.

"Nous attendons l’arrivée de 3 millions de touristes chinois en Turquie, parmi les 100 millions de touristes qui quittent la Chine faire du tourisme dans le monde », a-t-il espéré.

Le chef de la diplomatie turque a souhaité que le président chinois Xi Jinping visite la Turquie, à l'invitation de son homologue Recep Tayyip Erdogan. 
Cavusoglu devrait conclure sa visite officielle en Chine plus tard dans la journée. 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET