Kurtulmus réagit à l'interdiction du Daily Sabah au PE

Numan Kurtulmus déplore le fait que des quotidiens, faisant compagne pour le «NON» au référendum du 16 avril, soient autorisés au Parlement européen

698597
Kurtulmus réagit à l'interdiction du Daily Sabah au PE

Le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus, a critiqué, vendredi, la décision d'interdire la distribution du quotidien turc Daily Sabah au Parlement européen.

Cette déclaration a été faite lors d'une visite de Kurtulmus à la préfecture de Gaziantep, dans le Sud-est de la Turquie, vendredi.

«Ces décisions sont irrationnelles. Daily Sabah est un quotidien turc qui informe le monde anglophone de l'actualité en Turquie. Où sont alors la liberté d'opinion et la liberté d'expression? [...] Ces décisions unilatérales servent aux néofascistes et aux néonazis. Il est inacceptable d'interdire un quotidien qui fait entendre la voix de la Turquie en Europe et en Occident, seulement parce qu'eux ne le veulent pas»

Le vice-Premier ministre a critiqué, en outre, le fait que des quotidiens, soutenant le «NON» au référendum constitutionnel du 16 avril, soient autorisés au Parlement européen.

«Ils sont gênés parce que Daily Sabah transmet les réalités de la Turquie et soutient le 'OUI'. C'est une approche antidémocratique, qui ne respecte pas la liberté de la presse et d'opinion. Elle va même à l'encontre des valeurs européennes. C'est une démarche contre l'idéal de la libre Europe», a-t-il encore ajouté.

Numan Kurtulmus a reproché aux pays européens de se vouloir le porte-parole de la campagne pour le «NON».

 

AA



SUR LE MEME SUJET