Erdogan: "notre système de santé est meilleur que celui des Européens ou des Américains"

Le gouvernement fait construire des «hôpitaux de ville », énormes complexes hospitaliers, ultra-modernes, qui regroupent en leur sein l’ensemble des spécialités médicales et chirurgicales

665165
Erdogan: "notre système de santé est meilleur que celui des Européens ou des Américains"

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, s'est félicité de la qualité des soins prodigués par les hôpitaux en Turquie, considérant qu'ils sont supérieurs à ceux fournis dans les établissements européens ou américains.

C'est ce qu'a affirmé le président turc, vendredi, lors de la cérémonie d’inauguration du tout nouvel «hôpital de ville» de Mersin, dans le sud de la Turquie.

"Je suis très fier d’inaugurer cet hôpital de ville de Mersin, qui permettra d'offrir de meilleurs services de santé pour Mersin et la région. Le système de santé de notre pays, tant au niveau des soins que de la qualité, est bien au-dessus des normes mondiales, y compris de l’Europe et de l’Amérique", a-t-il déclaré.

Le Président turc a longuement détaillé les évolutions importantes que la Turquie a vécu ces 15 dernières années dans le secteur de la santé, rappelant les conditions extrêmement difficiles auxquelles devaient faire face les malades et leurs familles avant l’arrivée au pouvoir du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti).

"Vous trouviez des hôpitaux sans docteurs, vous trouviez des docteurs mais pas de matériel médical. Vous ne pouviez pas faire de radiographie, ni obtenir les médicaments qu'il faut. Les pharmacies n’avaient pas les médicaments dont vous aviez besoin. Avant, vous entriez dans un hôpital en bonne santé, vous en ressortiez malades", a-t-il rappelé.

Après 2003, les gouvernements de l’AK Parti ont profondément renouvelé le parc hospitalier turc, construisant de nouveaux hôpitaux publics dans toutes les villes du pays, rendant l’accès aux soins gratuits pour la population.

Désormais, le gouvernement fait construire des «hôpitaux de ville », énormes complexes hospitaliers, ultra-modernes, qui regroupent en leur sein l’ensemble des spécialités médicales et chirurgicales.

L’hôpital urbain de Mersin est le second à entrer en activité après celui de Yozgat (centre) inauguré il y a quelques semaines.

Le nouveau complexe de Mersin a été construit sur un terrain de 232 000 m2.

La superficie totale de l’hôpital est de 375 000m2. Il comprend 502 chambres individuelles de 33 m2 chacune.

Il compte également 252 chambres doubles de 40 m2 et 21 suites de 65 m2. Soit une capacité totale de 1 300 lits.

Le complexe comporte aussi 51 salles d’opérations, 210 unités de soins intensifs et 230 polycliniques.

Un parking gratuit de 4 mille véhicules, 1200 caméras de surveillance, 13 cantines, 3 restaurants et l’internet wifi gratuit, sont quelques-unes des caractéristiques de l’ouvrage.

D’autres hôpitaux urbains sont en construction dans toutes les régions de Turquie.

L’objectif étant d’atteindre en 2023, centenaire de la République turque, une capacité de 10 032 lits supplémentaires.

AA



SUR LE MEME SUJET