Erdogan: « Les organisations terroristes PKK et FETO/PDY agissent ensemble »

« Ils disent vouloir faire des aveux. Mais ils ne disent pas la vérité. Ces personnes sont parfaitement bien des trompeurs. C’est ce qu’il y a de plus dangereux » a noté M. Erdogan

Erdogan: « Les organisations terroristes PKK et FETO/PDY agissent ensemble »

« Je vois que nous avons parfois tardé à remarquer les pièges tendus contre le pays, la nation et ma personne » a déclaré le président Recep Tayyip Erdogan, ajoutant que ceux qui sont passés aux aveux ne disent pas les vérités.

« Ils disent vouloir faire des aveux. Mais ils ne disent pas la vérité. Ces personnes sont parfaitement bien des trompeurs. C’est ce qu’il y a de plus dangereux » a noté M. Erdogan.

Le président de la République s’est adressé aux membres de l’Association ‘L’unité dans la justice’ (Yargida Birlik) dans le complexe présidentiel.

Le chef d’Etat turc a déclaré que l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY) avait utilisé le soutien assuré à la justice.

« Le soutien que nous avons donné à la justice dans la lutte de la Turquie contre les putschistes et les milieux de tutelle, a été utilisé par cette organisation (FETO/PDY) pour ouvrir la voie à ses militants. Cette situation a entrainé l’invasion des cadres mais elle a en même nuit considérablement à notre lutte contre les putschistes et les milieux de tutelle » a-t-il relevé.

M. Erdogan a précisé que les gens n’étaient pas catégorisés par des préjugés.

« Nous avons gardé les portes ouvertes à tous ceux qui ont respecté leur Etat, leur nation, leur gouvernement et leur établissement démocratique légitime. Nous n’avons jamais abandonné la justice ou autre chose à une personne ou un quelconque groupe » a-t-il poursuivi.

M. Erdogan a déclaré que FETO/PDY travaillait ensemble avec l’organisation terroriste PKK.

« L’organisation terroriste PKK et cette organisation (FETO/PDY) travaillent ensemble. Cette organisation a aujourd’hui des membres au sein de notre police et de nos forces armées. Ils facilitent sérieusement la tâche des organisations terroristes mais ils disparaissent de jour en jour. Ils vont continuer de disparaitre ou ils vont s’en aller » a précisé le président turc.

Il a déclaré que l’influence d’une organisation terroriste dans la justice signalait un problème.

« Donc définir de façon démocratique les liens entre les pouvoirs législatif, exécutif et juridique n’est pas une perte pour la Turquie, au contraire c’est un grand acquis » a continué M. Erdogan.



SUR LE MEME SUJET