Vladimir Poutine a qualifié l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie de "provocation"

Le président russe Vladimir Poutine a qualifié l'assassinat de l'ambassadeur russe lundi en Turquie de "provocation" destinée à nuire aux liens qui se réchauffaient entre Moscou et Ankara

634090
Vladimir Poutine a qualifié l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie de "provocation"

Le président russe Vladimir Poutine a qualifié l'assassinat de l'ambassadeur russe lundi en Turquie de "provocation" destinée à nuire aux liens qui se réchauffaient entre Moscou et Ankara et aux efforts pour résoudre le conflit en Syrie. 

"Le crime qui a été commis est sans aucun doute une provocation destinée à perturber la normalisation des relations russo-turques et le processus de paix en Syrie auquel contribuent activement la Russie, la Turquie et l'Iran", a-t-il déclaré à la télévision russe. 

"Il peut y avoir seulement une réponse à cela: intensifier la lutte contre le terrorisme et les bandits le sentiront passer", a-t-il dit lors de cette réunion télévisée avec son ministre des Affaires étrangères et les responsables du renseignement intérieur et extérieur.

"Nous devons savoir qui a dirigé la main des tueurs", a déclaré le président russe. 

M. Poutine a précisé que Moscou envoyait des enquêteurs à Ankara.

Précisant qu’Andreï Karlov était mort lorsqu’il était en fonction, Vladimir Poutine a ordonné au ministère russe des Affaires étrangères de lui attribuer l’ordre national du mérite.

Il a également ordonné de renforcer la sécurité de tous les ambassadeurs.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré qu’il s’agissait d’un attentat terroriste.

«Il est question d’un acte planifié à l’avance. Les services de sécurité de la Turquie examineront et surmonteront la situation avec les experts russes » a déclaré, pour sa part, le vice-président du comité de la défense du Conseil de la Fédération de Russie, Frantz Klintsevic.

Il a ajouté que les adversaires stratégiques de la Russie espéraient obtenir un résultat de ce genre d’actes terroristes. « Nous devons régler nos problèmes dans le cadre des relations de bon voisinage. Nous devons préserver ces relations dans tous les cas » a-t-il précisé.

Le président du Conseil de sécurité de la Douma, Leonid Sloutski, a déclaré que l’assassinat d’Andreï Karlov n’affectera pas les relations turco-russes.

 

AFP/TRT



SUR LE MEME SUJET