Albayrak : « la centrale nucléaire de Metzamor en Arménie inquiète toujours ses voisins »

« La centrale nucléaire de Metzamor doit être fermée. La région et le monde entier ne peuvent pas envisager un nouvel accident nucléaire après celui de Tchernobyl » a déclaré le ministre turc de l'Energie et des Ressources naturelles

578231
Albayrak : « la centrale nucléaire de Metzamor en Arménie inquiète toujours ses voisins »

Le ministre de l’Energie et des Ressources naturelles, Berat Albayrak a fait savoir que la centrale nucléaire de Metzamor construite il y a 47 ans en Arménie était située sur une zone sismique et préoccupait ses voisins.

Berat Albayrak a participé à l’Assemblée générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à l’office de l’ONU à Vienne.

Intervenant ici, M. Albayrak a souligné que l’AIEA avait assumé d’importantes missions depuis le début de sa création et qu’elle travaillait pour développer les profits de l’énergie nucléaire pacifique dont l’être humain a besoin et pour empêcher la prolifération des armes nucléaires.

M. Albayrak a relevé que les centrales nucléaires dont la durée de vie a expiré étaient des sources de préoccupation pour la Turquie, appelant tous les Etats membres à réviser ce type de centrales nucléaires.

Il a rappelé que la centrale nucléaire de Metzamor construite il y a 47 ans était située sur une zone sismique et à seulement 16 km de la Turquie, notant que cette centrale dépourvue de structures protectrices inquiétait la Turquie et les voisins de l’Arménie.

M. Albayrak a précisé que la sécurité nucléaire venait avant tout et que des mesures devaient être prises pour éliminer les risques.

« La centrale nucléaire de Metzamor doit être fermée. La région et le monde entier ne peuvent pas envisager un nouvel accident nucléaire après celui de Tchernobyl » a-t-il assuré.



SUR LE MEME SUJET