Lavrov: La Russie et la Turquie en voie de restaurer le dialogue sur la Syrie

Après l'entretien téléphonique entre Poutine et Erdogan, les deux pays reprendront le dialogue pour trouver une solution à la crise syrienne, estime le ministre russe des Affaires étrangères

521095
Lavrov: La Russie et la Turquie en voie de restaurer le dialogue sur la Syrie

La Russie et la Turquie pourraient bientôt reprendre le dialogue sur la crise syrienne, dans le cadre de la normalisation des relations entre les deux pays, a annoncé mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

S'exprimant aux côtés de son homologue français Jean-Marc Ayrault depuis le Quai d'Orsay à Paris, Lavrov a pointé une "fenêtre de normalisation des contacts" avec la Turquie après les condoléances présentées par Ankara à la famille du pilote russe dont l'avion avait été abattu pour violation de l'espace aérien turc le 24 novembre 2015.

Lavrov a fait savoir à cet égard que son homologue turc Mevlut Cavusoglu se rendrait à Sotchi pour la réunion de l'Organisation de coopération de la mer Noire et qu'une rencontre était prévue entre les deux chefs de diplomatie.

"Nous avons eu jusque récemment des contacts très étroits avec la Turquie sur la question syrienne, mais ils ont été interrompus pour les raisons que l'on connaît", a noté Lavrov, évoquant encore la crise diplomatique entre les deux pays qui a perduré jusqu'à cette semaine.

L'entretien téléphonique entre les présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, ont permis d'évoquer "les possibilités de normaliser les relations", a tenu à souligner le ministre russe, ajoutant, "Il me semble qu'avec nos partenaires turcs, nous pourrons continuer les échanges sur les moyens de résoudre la crise syrienne".

Lavrov et Ayrault ont présenté leurs condoléances au peuple turc après l'attentat terroriste qui a frappé mardi soir l'aéroport international d'Ataturk à Istanbul, appelant à cet égard une lutte renforcée contre le terrorisme sur le plan international.

"Une fois de plus nous constatons que le terrorisme frappe partout", a affirmé Ayrault, renouvelant " la solidarité de la France au peuple turc tout entier et à toutes les familles des victimes".

Evoquant pour sa part, des "lacunes" dans la lutte antiterroriste, Lavrov a aussi appelé toute la communauté internationale à combattre le terrorisme, notamment Daech.

Les deux parties ont par ailleurs longuement abordé la question de la crise syrienne, dans le cadre de la transition politique, qui reste encore comme un point de "divergence" entre la France et la Russie, selon Ayrault.

Interrogé sur de multiples violations du cessez-le-feu en Syrie, Lavrov a soutenu qu'il serait "simple" d'imposer la trêve à une condition près: "Nous nous sommes mis d'accord dans le cadre du groupe de soutien international à la Syrie et du Conseil de sécurité que le cessez-le-feu doit être mis en œuvre sur l'ensemble du territoire syrien, hormis la partie contrôlée par Daech et al-Nosra", a-t-il ainsi rappelé.

L'opposition modérée n'a pourtant pas quitté les zones contrôlées par al-Nosra, a soutenu Lavrov, appelant surtout les Etats-Unis à utiliser leur "influence" auprès de ces groupes pour les convaincre à quitter ces zones.

Ayrault a insisté pour sa part sur la transition politique, rappelant que la date du 1er août, fixée par la communauté internationale, pour le début d'un changement de régime en Syrie, approche alors qu'"aujourd'hui les choses sont bloquées".AA



SUR LE MEME SUJET