Ibrahim Kalin : "Daesh est un des deux monstres dans la guerre syrienne"

“L'organisation terroriste YPG reçoit des aides de la part des Etats-Unis et de la Russie"

501192
Ibrahim Kalin : "Daesh est un des deux monstres dans la guerre syrienne"

Le porte-parole de la présidence Ibrahim Kalin a déclaré que l’organisation terroriste Daesh, qui annonce avoir commis ses crimes au nom de l’islam, diffamait les croyances.

Sur les écrans de TRT World, M. Kalin s’est exprimé sur les organisations terroristes Daesh, YPG et la Syrie où se poursuit la guerre civile.

Rappelant que Daesh était un des deux monstres dans la guerre syrienne et que ses actes sont horribles, M. Kalin a noté que Daesh, qui annonce avoir commis ces crimes au nom de l’islam, diffamait les croyances des millions de personnes sur Terre.

Ibrahim Kalin a également affirmé que les Etats-Unis reconnaissaient le PKK comme une organisation terroriste alors qu’ils ne faisaient pas la même chose pour le YPG, branche syrienne du PKK.

“Le YPG reçoit des aides de la part des Etats-Unis et de la Russie. Comment se fait-il que tous ces différents acteurs se mettent d’accord pour soutenir le YPG ? Et contre qui ?” a-t-il indiqué tout en abordant les causes de l’échec des coalitions mises en place afin de lutter contre l’organisation terroriste Daesh.

 "Il faut se demander, il y a une coalition internationale qui comprend les Etats-Unis et l’Europe, mise en place pour lutter contre Daesh. C2est une coalition bien structurée. Mais notre réussite pour neutraliser et faire disparaitre Daesh est discutable. Car, à mon avis nous ne pouvons pas suffisamment nous concentrer sur la destruction de Daesh” a-t-il souligné.

Déclarant que la guerre civile syrienne avait coûté la vie à plus de 500.000 personnes, M. Kalin a fait savoir que le régime Assad utilisait Daesh comme un moyen, une méthode lui permettant de se défendre.

“Assad dit que s’il part, les terroristes prendront le contrôle de la Syrie. Ce propos a été longtemps utilisé dans les propagandes. Mais malheureusement la communauté internationale l’a toléré” a noté M. Kalin.



SUR LE MEME SUJET