Les étoiles scintillantes de l'histoire turque (21)

Danishmend Ghazi était un des Bey qui accompagnait le sultan seldjoukide Alp Arslan. Il fut chargé de la conquête d’Anatolie après la victoire de Malazgirt. Danishmend Ghazi est le fondateur de l’État des Danishmendides...

490371
Les étoiles scintillantes de l'histoire turque (21)

Danishmend Ghazi était un des Bey qui accompagnait le sultan seldjoukide Alp Arslan. Il fut chargé de la conquête d’Anatolie après la victoire de Malazgirt. Danishmend Ghazi est le fondateur de l’État des Danishmendides.  Les Danishmendides sont une dynastie turkmène qui a régné en Anatolie, dans la région englobant Sivas, Tokat, Amasya, Kayseri, Malatya et Çankırı.

Chargé par le grand sultan seldjoukide Alp Arslan, Danishmend Ghazi a conquis Sivas et ses alentours (1071). Il a commencé à utiliser cette région comme centre pour son beylicat. Avec les Bey l’accompagnant, il a conquis par la suite Amasya, Tokat, Niksar, Develi, Zamantı, Elbistan et Çorum.

Il était un des premiers conquérants de l’Anatolie.  La vie de Danishmen Ghazi a été relatée plus tard de façon épique. Ayant conquis également le cœur du peuple, la vie de Danishmend Ghazi a été le thème principal de l’épopée nommée « Danishmendname ». D’après l’œuvre Danishmendname que le sultan Kay Kavus II a fait écrire, il était un Sayyid descendant de Battal Ghazi. Sari Saltik Ghazi est d’ailleurs un de ses petits-fils.

Danishmend Ghazi est un guerrier turkmène qui a tenu tête à Byzance. Il a apporté un grand soutien à Suleiman Shah, fondateur de la capitale seldjoukide Iznik. Il était  également à ses côtés lors de l’islamisation et de la conquête des régions de l’Anatolie centrale et de la mer Noire. Cependant la mort de Suleiman Shah lors de l’excursion en 1086 vers Mossoul, rendit Danishmend Ghazi plus indépendant. Lors de la montée au trône du sultan Kılıç Arslan 1er, Danishmend Ghazi et Kılıç Arslan étaient premièrement adversaires en tant que commandants turkmènes les plus puissants. Cependant, avec l’avancée des Croisés vers le centre de l’Anatolie, Danishmend Ghazi et Kılıç Arslan 1er se sont unis et ont lancé une guerre contre les Croisés.

L’héroïsme de Danishmend Ghazi dans la défense de l’Anatolie contre les Croisés, n’a été oublié durant des siècles. Parmi les amis de Danishmend Ghazi se trouvent les Bey tels que Kara Tekin, Kara Doğan, Çavuldur Çaka, Numanoğlu Süleyman, Osmancık, İl Tekin, Turasan et Yunusoğlu Eyyub. Danishmend Ghazi a marqué l’histoire avec sa bravoure lors de la guerre contre les Croisés ainsi que sa façon de gouverner en tenant compte de la justice. L’écrivain-historien de l’époque des croisades, a parlé de lui comme  « un Bey turc puissant ».  Danishmend Ghazi était un parent de la dynastie seldjoukide. L’oncle maternel du sultan seldjoukide Suleiman Shah était Danishmend Ghazi. Danishmend Ghazi répondait exactement au surnom « Bilge Khan » (souverain savant) en tant qu’érudit turkmène. À l’époque seldjoukide, « danishmend » était un titre scientifique précédant celui de professeur dans les médersas. Ce titre montrait qu’il avait les qualités d’un enseignant formant les Turkmènes. Quand les troupes des Croisés vinrent près d’Ereğli (Karacadağ) lors de la 1ere croisade, le sultan Kılıç Arslan, Danishmend Ghazi, Emir Hasan Bey et Emir Karaca Bey ont lutté ensemble contre ces troupes.

Les Croisés ont été vaincus par les Seldjoukides et Danishmendides dans la région de Malatya en 1101 et le Prince Bohémond de Tarente fut prisonnier et enfermé dans la citadelle de Niksar.

Danishmend Ghazi a remporté une grande victoire près de Merzifon contre les Croisés qui avançaient via Ankara vers la mer Noire en 1101. Sur ce, les Croisés n’ont plus voulu utiliser cette voie.

Quelques temps après, Danishmend Ghazi a libéré Bohémond contre une rançon. Cependant Kılıç Arslan était opposé à la libération de Bohémond, critiquant ainsi Danishmend Ghazi à ce sujet.

Finalement, les deux souverains se sont confrontés à Maraş en août 1103 pour la domination de la Turquie. Danishmend Ghazi fut vaincu. Il a tout de même continué ses excursions contre Byzance et le duché de Trabzon.

D’après le livre Danishmendname, Danishmend Ghazi fut touché d’une flèche lors d’une excursion en 1105 contre Byzance et succomba à sa blessure quelques temps plus tard. L’historien arménien de l’époque Mateos parlait de lui en ces termes : « C’était une personne bien. Il agissait avec bienveillance et compassion vis-à-vis des chrétiens. Sa mort suscita la tristesse des chrétiens lui étant liés ».

Danishmend Ghazi était un souverain équitable. Cette caractéristique était également relatée par diverses sources de l’époque.



SUR LE MEME SUJET