Turquie: Les 21 mois d'Ahmet Davutoglu à la tête du gouvernement

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a passé 21 mois intenses à la tête du gouvernement en Turquie.

496682
Turquie: Les 21 mois d'Ahmet Davutoglu à la tête du gouvernement

Le successeur de Recep Tayyip Erdogan, qui était devenu président de la République à l'élection présidentielle du 10 août 2014, a été le témoin d'événements politiques importants.

Davutoglu a été élu président du Parti pour la Justice et le Développement (AK Parti) lors du premier congrès extraordinaire, le 27 août 2014. Le 29 août, il a mis en place le 62ème gouvernement.

Le parti a tenu un deuxième congrès extraordinaire dimanche, pendant lequel Binali Yildirim, ministre des Transports, de la Navigation et de la Communication a été élu président du parti, Davutoglu n'ayant pas présenté sa candidature à ce poste.

Durant la première année de son mandat, Davutoglu a effectué des visites dans tout le pays, soit aux 81 provinces. Il a aussi effectué des visites à l'étranger. La première d'entre elles a été pour la République turque de Chypre du Nord, puis en Azerbaïdjan.

Pendant sa visite en Azerbaïdjan, une opération contre l'organisation terroriste Daech a été menée pour sauver le personnel du consulat turc à Mossoul, pris en otage. Davutoglu avait interrompu sa visite à Bakou, et s'est rendu à Sanliurfa (province dans le sud-est de la Turquie) pour être avec les personnes sauvées. Il les a accompagnées dans leur vol vers Ankara.

Parmi les pays auxquels il a rendu visite se trouvent l'Irak, l'Australie, les Philippines, la Grèce, la Pologne, la Macédoine, la France, l'Allemagne, la Belgique, la Suisse (Davos), le Royaume-Uni, la Hongrie, le Pakistan, le Portugal, les États-Unis d'Amérique, la Bosnie-Herzégovine, la Slovaquie, Chypre, l'Azerbaïdjan, la Bulgarie et la Serbie.

L'opération Shah Firat a aussi été menée durant le mandat de Davutoglu. Le 22 février 2015, l'Armée turque a déplacé le mausolée de Soliman Shah et a rapatrié 38 soldats chargés de le protéger. Davutoglu a rendu visite au mausolée dans sa nouvelle place le 10 mai 2015.

L'AK Parti dirigé par Davutoglu a participé aux élections législatives pour la première fois le 7 juin 2015. le parti n'a pas obtenu le nombre de voix suffisant pour former le gouvernement tout seul. Chargé de former un gouvernement de coalition, Davutoglu s'est entretenu avec les dirigeants du Parti républicain du peuple (CHP – opposition), du parti d'Action nationaliste (MHP, opposition) et du Parti démocratique des peuples (HDP, opposition).

Les entretiens ont échoué et Davutoglu a renoncé à sa mission, le 18 août, auprès du président Erdogan. Il a alors formé un cabinet transitoire, auquel ont pris part des ministres des trois autres partis.

Les opérations de lutte contre le terrorisme ont commencé en juin 2015 lorsque deux policiers ont été assassinés pendant qu'ils dormaient. Le processus de résolution a été suspendu après des actes de violence. 

Le gouvernement luttait aussi contre les organisations terroristes Daesh et FETO (organisation parallèle).

Les relations avec la Russie se sont tendues à partir de novembre 2015. La Turquie a abattu un chasseur russe qui a violé son espace aérien malgré les avertissements. Les relations ont connu de périodes difficiles dans plusieurs domaines, y compris l'économie et le commerce.

Le 1er novembre 2015, l'AK Parti a remporté les législatives avec 49,98% des voix. Il a mis en place le 64ème gouvernement, le 24 novembre.

D'importants projets de transport et d'ingénierie ont été inaugurés durant la présidence de Davutoglu. (AA)



SUR LE MEME SUJET