Erdogan : "Aucun pays n'a lutté contre l'organisation terroriste Daesh autant que la Turquie"

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la perte enregistrée par l'organisation terroriste Daesh à la suite des opérations de la Turquie, a atteint les 3000 uniquement en Syrie et en Irak

488770
Erdogan : "Aucun pays n'a lutté contre l'organisation terroriste Daesh autant que la Turquie"

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la perte enregistrée par l'organisation terroriste Daesh à la suite des opérations de la Turquie, a atteint les 3000 uniquement en Syrie et en Irak

S'exprimant lors de la 10e conférence des chefs d'état-major des pays des Balkans qui se tient à Istanbul, Erdogan a souligné que les impacts de développements vécus en Syrie, avaient eu des répercussions à l'échelle mondiale.

"Nous ne nous sommes pas demandés si l'Europe ou le monde allait nous aider ou pas, ou encore si le Haut Conseil des Nations Unies pour les réfugiés allait nous envoyer de l'argent ou pas" a assuré le chef d'Etat turc Erdogan soulignant que la Turquie a ouvert ses portes à 3 millions de Syriens et Irakiens fuyant la guerre et la persécution, qu'il n'y avait aucun autre exemple à cela, et que la Turquie avait dépensé près de 20 milliards de dollars pour les réfugiés.

Le président Erdogan a déclaré que certains pays n'ont fait aucun partage de renseignement et ni d'action dans la lutte contre Daesh, et par contre ils attendent que la Turquie s'occupe de tout.

"Nous savons très bien à quels pays occidentaux appartiennent les armes entre les mains de Daesh. Et lorsque nous avions averti plusieurs de nos amis qu'ils faisaient erreur et ne devaient pas atterrir à tel endroit, ils nous ont répondu qu'ils étaient obligés de le faire. Et malheureusement la moitié des aides envoyées est passée entre les mains de Daesh et l'autre moitié entre les mains de l'organisation terroriste PYD. Je leur ai personnellement et clairement exprimé cela par téléphone" a affirmé le président Erdogan qui s'est exprimé concernant les armes qui se trouvent entre les mains de l'organisation terroriste.

Erdogan a précisé qu'ils souhaitaient le développement de la dimension parlementaire de l'appropriation régionale, a poursuivi en ces termes : 

"Dans cet objectif, nous proposons lors de cette réunion, la formation à Istanbul d'un secrétariat permanent de l'Assemblée des parlementaires actuellement présents entre les pays d'Europe du sud-est"



SUR LE MEME SUJET