Presque la moitié des militants de l’organisation terroriste PKK sont des mineurs

Le PKK continue d’utiliser les enfants à leurs fins inhumains

486119
Presque la moitié des militants de l’organisation terroriste PKK sont des mineurs

Au moins 40% des militants « ruraux » de l’organisation terroriste séparatiste PKK sont des enfants.

L’organisation terroriste qui effectue un lavage de cerveau sur les enfants, les transforme par la suite en des sympathisants puis en des terroristes dans les camps où ils sont emmenés de force.

Les enfants sont initiés premièrement aux conflits avec des encouragements à lancer des pierres, des cocktails Molotov ainsi que des billes en fer aux forces de sécurité de la ville. Ils sont suivis de près par les soi-disant chefs de l’organisation terroriste puis ceux ayant été les plus actifs sont emmenés dans des camps de force ou après un lavage de cerveau. Ici, ils sont tenus de force, pour ne pas qu’ils s’échappent.

Dans ces camps, près de 40% sont des mineurs de moins de 18 ans, dont environ 10% ont même moins de 15 ans. Le PKK utilise ces enfants comme présumé « guérilla urbaine » dans ses actes. Par ailleurs, certaines adolescentes subissent des agressions sexuelles des soi-disant chefs.

Un terroriste qui s’est livré aux forces de l’ordre, a déclaré qu’il avait 13 ans quand il a rejoint l’organisation, qu’il y avait une section de jeunesse, entre 11 et 15 ans, recevant 6 mois de formation à Gara, au nord de l’Irak et que certains enfants enlevés de Syrie étaient également formés dans ces camps.



SUR LE MEME SUJET