"Ceux qui souhaitent remodeler la région orchestrent des campagnes dans les médias"

"La presse occidentale campait dans notre pays lors des manifestations du parc Gezi, il y a trois ans, et montrait la situation comme si un conflit interne secouait la Turquie", a souligné M. Erdogan

481666
"Ceux qui souhaitent remodeler la région orchestrent des campagnes dans les médias"

"Ceux qui souhaitent remodeler la région orchestrent des campagnes dans les journaux et dans les médias sociaux", a déclaré le président de la République turque, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef d'État turc s'exprimait lors de la célébration du 65ème anniversaire de la création de "l'Association de la Propagation du Savoir", samedi à Istanbul.

"La presse occidentale campait dans notre pays lors des manifestations du parc Gezi, il y a trois ans, et montrait la situation comme si un conflit interne secouait la Turquie", a souligné M. Erdogan.

"Les journalistes occidentaux ont ensuite consacré des manchettes et des unes à la propagande à travers les allégations de 'soutien de la Turquie au terrorisme'", a-t-il poursuivi.

"Ceux qui souhaitent remodeler la région suivant leurs propres intérêts, s'étaient servis des médias à l'époque, et c'est pareil aujourd'hui, un siècle plus tard", a soutenu Erdogan.

"Nous observons des campagnes orchestrées dans les journaux et dans les médias sociaux, à travers les informations et les manchettes, concernant la situation en Syrie, en Irak ou en Anatolie du Sud-est", a-t-il estimé. 

Erdogan a critiqué également l'Occident d'avoir fait sienne l'approche de deux poids deux mesures concernant la reconnaissance du PYD/YPG, prolongement du PKK en Syrie, en tant qu'organisation terroriste.

«Ceux qui autorisent de hisser les bannières du groupe terroriste et séparatiste PKK, les sympathisants de l'organisation arménienne [ASALA] et les membres de l'organisation parallèle sont main dans la main contre notre pays", a insisté le président turc, avant de lâcher "Ils procèdent à des actes de vandalisme à chaque occasion". 

"Et maintenant, nous avons aussi l'organisation parallèle", a-t-il ajouté.

"Cette organisation mobilise tous ses moyens et tous ses membres contre notre pays. Comment a-t-elle acquis tous ces fonds?", s'est il interrogé.

"Nous comptons poursuivre notre lutte sans relâche [contre l'organisation parallèle]", a-t-il conclu.

AA



SUR LE MEME SUJET