Erdogan : “ Que personne ne compte planter sa loque à la place du drapeau turc!”

L'organisation terroriste PKK, Assad, l'ONU et la Russie durement critiqués par le président Erdogan

465852
Erdogan : “ Que personne ne compte planter sa loque à la place du drapeau turc!”

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a déclaré que ceux qui comptaient planter leur loque à la place du drapeau turc pourraient utiliser cette “loque" comme leur linceul.

“Ceux qui pensent pouvoir mettre la Turquie au pied du mur en ciblant l'unité et l'intégrité nationales, peuvent voir, en dessous des terres sur lesquelles ils marchent, de nombreux insouciants qui avaient le même objectif qu'eux" a-t-il indiqué.

M. Erdogan a fait une allocution durant la 23e édition de sa rencontre avec les maires de quartier au palais présidentiel.

Rappelant que la Turquie se trouvait face à la plus grande menace terroriste de ces dernières années, M. Erdogan a souligné que les forces de l'ordre avaient donné un coup dur aux terroristes.

Le président Erdogan a également abordé les questions internationales au cours de son allocution.

“500.000 personnes ont été tuées avec des armes conventionnelles en Syrie. Ce cruel (Assad) ne serait-il pas obligé d'être conduit à la Cour internationale de la justice à La Haye? Qu'il paye ce que coûte sa criminalité! Cet homme voyage en toute liberté dans le monde entier. A vrai dire le seul pays où il se rend, c'est la Russie, c'est autre chose. Mais ses représentants viennent jusqu'à l'ONU, en plus ils y sont pris au sérieux" a-t-il affirmé.

Ayant également abordé les affrontements en cours entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, M. Erdogan a dit souhaiter que les pas lancés par l'Azerbaïdjan puissent être pris en compte.

“Les dirigeants russes font savoir que la Turquie est une “partie" dans ces affrontements. Si on cherche une partie entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, la Russie est la partie la plus importante. Ce pays aime bien être “partie". La Russie était une partie en Ukraine, en Géorgie et elle l'est de nos jours en Syrie" a-t-il noté.

La structure de l'ONU était aussi au menu…

Critiquant le principe selon lequel l'ONU n'a que 5 membres permanents alors que 196 pays en font partie, M. Erdogan s'est expliqué en ces mots : “ Tous ces membres sont “chrétiens". Il n'y a aucun pays musulman parmi eux. Est-ce la justice? La structure du Conseil de sécurité de l'ONU ne représente pas toutes les religions. Il s'agit des continents européen, asiatique et africain. Les autres continents n'existent pas. 196 pays devraient avoir des missions à tour de rôle au sein de l'ONU. Les membres du Conseil de sécurité ne peuvent être ni “permanents", ni “ non-permanents". Si le Conseil de sécurité est composé de 20 pays, tous les 20 doivent être “permanents".



SUR LE MEME SUJET