Début du sommet sur la Sécurité Nucléaire

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a pris part à la session inaugurale du Sommet sur la Sécurité Nucléaire

463011
Début du sommet sur la Sécurité Nucléaire

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a pris part à la session inaugurale du Sommet sur la Sécurité Nucléaire.

Il était accompagné du ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu et du ministre de l'Energie et des Ressources naturelles Berat Albayrak.

Les participants avaient à l'ordre du jour la prévention de la possession du matériel nucléaire par des organisations terroristes comme DAESH.

La réduction des stocks de matières radioactives et leur préservation de façon plus sécurisée sont aussi au menu.

Le renforcement du réseau international constitué d'organisations chargées d'assurer la sécurité nucléaire, sera aussi discuté.

Le sommet a commencé par le diner offert à la Maison Blanche par le président américain Barack Obama en l'honneur des participants.

Le président américain a rencontré ce matin en marge du sommet, les leaders du P5+1 au Centre de Congrès de Washington.

Il y avait à cette réunion, le président chinois Xi Jinping, le Premier ministre britannique David Cameron, le président français François Hollande, le président du Conseil de l'UE Donald Tusk, la ministre allemande de la Défense Ursula Von der Leyen et l'ambassadeur russe à Washington Serguei Kislyak.

Intervenant au début de la réunion, Obama a qualifié d'« historique » l'accord assuré entre Téhéran et les Forces occidentales sur le programme nucléaire.

Il a indiqué que la réunion permettrait d'évaluer l'application de l'accord, ajoutant qu'une « avancée véritable a été observée jusqu'à présent ».

Obama a déclaré toutefois qu'il travaillerait pour que l'accord soit entièrement appliqué.

La Russie dont l'armement nucléaire préoccupe et qui connait une période tendue dans ses relations avec l'Occident, ne prend pas part au sommet.

Le Pakistan qui au premier rang dans la production d'armes nucléaires ne participe également pas au sommet.

Le Sommet sur la Sécurité Nucléaire dont la première édition a été tenue en 2010 et qui se répète tous les deux ans, avait été lancé par le président américain Barack Obama avec pour objectif d' « obtenir un monde nettoyé d'armes nucléaires ».



SUR LE MEME SUJET