La tactique du PKK qui utilise des organisations sous-traitantes

L'organisation terroriste sanglante qui est l'auteur de nombreux attentats inhumains depuis de longues années, essaie d'échapper aux réactions contre la mort des civils

453310
La tactique du PKK qui utilise des organisations sous-traitantes

L'organisation terroriste qui essaie de cacher les effets néfastes qui provoquent la mort des civils dans les attentats à main armée ou à la bombe, attribue ces attaques à ses filiales sous-traitantes.

L'organisation terroriste sanglante qui est l'auteur de nombreux attentats inhumains depuis de longues années, essaie d'échapper aux réactions contre la mort des civils dans les attentats à la bombe et à main armée en les attribuant à ses filiales sous-traitantes.

Selon des informations recueillies par le correspondant d'Agence Anadolu, l'organisation terroriste PKK qu'on a entendue le 15 août 1984 à 21H30 dans des attaques à main armée à Eruh et Semdinli, a œuvré en vain depuis ce jour pour rompre la prospérité et la fraternité en Turquie et à renverser l'ordre constitutionnel en utilisant ignoblement les armes avec le soutien extérieur dont elle a bénéficié.

Après l'échec des efforts de propagande pour dessiner une image différente dans le public, l'organisation terroriste utilise des noms différents pour les montrer comme les auteurs des attentats qui donnent la mort à des femmes, hommes, enfants ou personnes âgées sans distinction.

ELLE UTILISE TOUTES LES LETTRES DE L'ALPHABET

L'organisation terroriste qui est surtout en difficulté au regard de ses partisans en raison de la mort des civils, passe à chaque fois une opération « esthétique » et essaye d'exposer une image selon laquelle elle n'aurait aucun lien avec l'attentat et construirait un processus axé sur les objectifs des fractions variées de la société, des jeunes, des femmes et groupes indépendants.

AA



SUR LE MEME SUJET