France / Racisme : Une légende du tennis s'indigne du mutisme des athlètes français Blancs

La mort de George Floyd a incité l’ancienne gloire du tennis français, Yannick Noah, à critiquer les athlètes français Blancs qui ne se sont pas exprimés pour condamner le racisme

1432391
France / Racisme : Une légende du tennis s'indigne du mutisme des athlètes français Blancs

L'un des plus grands noms du tennis français a dénoncé le silence de ses collègues "blancs" sur la question du racisme.

Interviewé dimanche par la chaîne de télévision France 2, Yannick Noah a commenté la mort de George Floyd, un Afro-américain non armé décédé après avoir été interpellé par la police à Minneapolis, dans l’Etat américain du Minnesota.

Un des policiers avait mis un genou sur la nuque de la victime, pour le plaquer au sol, alors que Floyd se plaignait de ne pas arriver à respirer. La scène filmée par des passants a duré près de neuf minutes, au cours desquels Floyd répétait : "Je ne peux pas respirer" !

Ses appels ont été vains, il est décédé par Asphyxie suite à cette interpellation violente.

La star du tennis français a déclaré qu'il était troublé par le fait que d'autres athlètes "blancs" de premier plan ne se soient pas également exprimés.

"Leur silence me gêne, mais cela va plus loin. C'est une injustice à laquelle tout le monde devrait être sensible. Je suis certain qu'en général la police fait un très bon travail mais il y a des brebis galeuses", a expliqué Noah à propos des brutalités policières, un sujet qui a déclenché des manifestations dans de nombreuses villes américaines et dans le monde.

Noah, 60 ans, qui est de père camerounais et de mère française, avait remporté, en 1983, le tournoi de Roland Garros, l’une des compétitions majeures du Tennis mondial.

Interrogé sur les prises de position de ses compatriotes sportifs Gaël Monfils, Kylian Mbappé ou Jo-Wilfried Tsonga​ sur ce sujet, Noah a déclaré : "C’est bien que les jeunes s’en occupent mais moi ce qui me gêne c’est que ce sont tous des métis ou des noirs".

Et de conclure : "Ce qui me rassure en tant que métis, c’est que, assez rapidement on parle d’injustice. Oui, c’est un Noir, ça arrive depuis toujours, mais là tout d’un coup, il y a aussi les jeunes Blancs, une jeune génération, qui réalisent qu’il s’agit de leur avenir à eux, ils ne veulent pas vivre dans ce monde-là ! "

Yannick Noah avait déjà publié la semaine dernière une photo de lui sur son compte Instagram, vêtu d’un tee-shirt blanc où l’on pouvait lire " I can’t breathe, #JusticeForGeorgeFloyd ".

AA



SUR LE MEME SUJET