Football: Henri Michel, la mort d'une figure française et africaine

L'ancien footballeur et entraîneur français Henri Michel est décédé ce mardi à l'âge de 70 ans dans sa ville natale d'Aix-en-Provence

957932
Football: Henri Michel, la mort d'une figure française et africaine

L'ancien footballeur et entraîneur français Henri Michel est décédé ce mardi à l'âge de 70 ans dans sa ville natale d'Aix-en-Provence.

Durant sa carrière de joueur, cette figure du football français n'avait connu qu'un seul club : le FC Nantes, dont il porta les couleurs trois décennies durant, de 1976 à 1982.

Avec les Canaris, ce milieu de terrain défensif remporta trois titres de champion (1973, 1977, 1980) et une Coupe de France (1979).

La formation de Loire atlantique venait de l'élire « Légende des Légendes » à l'occasion des 75 ans du club, célébrés vendredi dernier lors de la réception du Stade Rennais. Apprécié pour ses qualités de régulateur de jeu, Henri Michel porta à 58 reprises le maillot de l'équipe de France, avec laquelle il disputera la Coupe du monde 1978.

A peine retraité, Henri Michel entame une carrière d'entraîneur. Ce meneur d'hommes né prend les rênes de l'équipe de France olympique en 1982, et remporte la médaille d'or deux ans plus tard aux Jeux de Los Angeles. Ce succès, resté à ce jour unique dans le palmarès du football français, lui permet de succéder à Michel Hidalgo à la tête des Bleus de Michel Platini dans la foulée du sacre à l'Euro 1984.

Lors du Mondial 1986, au Mexique, l'équipe de France atteint sous sa direction les demi-finales, grâce à un match épique remporté contre le grand Brésil en quart de finale à Guadalajara.

La belle histoire avec l'équipe de France va néanmoins tourner court : lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 1990, Henri Michel est renvoyé pour céder sa place à Michel Platini suite à un match nul à Chypre. Traité dans les jours précédents de "sac à m..." par son attaquant Eric Cantona, l'ancien Nantais gardera de cet mise à l'écart un ressentiment jamais apaisé à l'encontre des dirigeants du football français.

Par la suite, Henri Michel ne renonce pas à son métier d'entraîneur mais va s'exiler loin de son pays pour l'exercer. C'est en Afrique qu'il va se relancer en enchaînant les jobs de sélectionneur.

Le Cameroun, le Maroc, la Tunisie, la Côte d'Ivoire, la Guinée Equatoriale et le Kenya bénéficieront de son expertise. Appréciant la vie sur le continent africain dont il avait appris à connaître les us et coutumes, Henri Michel y engrangera quelques succès, avec trois qualifications pour la Coupe du monde en 1994 (Cameroun), 1998 (Maroc) et 2006 (Côte d'Ivoire).

Lors de l'édition 1998, ses Lions de l'Atlas séduisent mais c'est en 2006, à l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations organisée en Egypte, que ce personnage de bon vivant franc du collier passera tout près d'un titre, les Eléphants de Côte d'Ivoire échouant aux tirs au but en finale face au pays organisateur.

Egalement passé par les Emirats arabes unis et par quelques clubs prestigieux comme le Raja Casablanca ou le Zamalek du Caire, Henri Michel n'eut plus jamais l'occasion d'entraîner en France. 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET