Les voies pour lutter contre le changement climatique, traitées au TRT World Forum 2021

Lors du TRT World Forum 2021, organisé sur le thème « Pouvoir et paradoxe : comprendre la grande stratégie au 21e siècle », une session a eu lieu concernant « les crises climatiques et sanitaires mondiales en tant que menaces stratégiques ».

1722334
Les voies pour lutter contre le changement climatique, traitées au TRT World Forum 2021

« La Turquie est une économie très importante. C'est également un pays important en termes de capacité à produire à faible et zéro carbone » a déclaré Nick Bridge, le représentant spécial du ministère britannique des Affaires étrangères sur le changement climatique, saluant la ratification par la Turquie de l'Accord de Paris sur le climat.

Lors du TRT World Forum 2021, organisé sur le thème « Pouvoir et paradoxe : comprendre la grande stratégie au 21e siècle », une session a eu lieu concernant « les crises climatiques et sanitaires mondiales en tant que menaces stratégiques ».

La session animée par la présentatrice de TRT World, Rachael Ruble, a eu lieu avec la participation du représentant spécial du ministère britannique des Affaires étrangères sur le changement climatique Nick Bridge, de l’ancien conseiller en politique stratégique auprès du ministère néerlandais des Affaires étrangères et auteur environnementaliste Alexander Verbeek, du professeur émérite au département des Relations internationales à l'Université de Princeton Robert O. Keohane, de la directrice du Bureau de la santé publique et de l'environnement de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Maria Neira, du directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies John N. Nkengasong et du directeur de l'Institute for Global Santé à l'Université du Wisconsin-Madison Jonathan Patz.

Lors de son intervention, Bridge a déclaré que les gouvernements qui se réuniront lors de la Conférence des Nations Unies (ONU) sur le changement climatique (COP26) qui se tiendra à Glasgow, en Écosse en novembre, augmenteront leurs engagements dans le cadre de l'Accord de Paris sur le climat et discuteront surtout du soutien aux pays les plus vulnérables.

Il a évalué par la suite la ratification par la Turquie de l'Accord de Paris sur le climat :

« L'annonce du président Recep Tayyip Erdogan concernant la ratification de l'Accord de Paris sur le climat était très importante. En d'autres termes, l'engagement d'être neutre en carbone d'ici 2053, est une des étapes extrêmement importantes. La Turquie est une économie très importante. C'est un pays important en termes de capacité de production à faible carbone et zéro carbone. Actuellement, les pays européens ont des stratégies vertes. C'est très agréable de voir que l'économie turque soutient également cette transition. »

 



SUR LE MEME SUJET