L'ONU adopte une résolution qui stipule qu'un "evironnement propre et sain est un droit de l'homme"

Lors de la 48e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (ONU), le projet de loi déclarant qu’ « un environnement sain est un droit de l'homme » a été approuvé à la majorité des voix.

1717090
L'ONU adopte une résolution qui stipule qu'un "evironnement propre et sain est un droit de l'homme"

 

Lors de la 48e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (ONU), le projet de loi stipulant qu’ « un environnement sain est un droit de l'homme » a été approuvé à la majorité des voix.

Lors de la session tenue au bureau des Nations Unies à Genève, 43 pays membres ont voté oui au projet de loi présenté par le Costa Rica, les Maldives, le Maroc, la Slovénie et la Suisse, tandis que la Russie, l'Inde, la Chine et le Japon se sont abstenus.

Le projet de loi, approuvé par le conseil de 47 membres à la majorité des voix, stipule qu'« un environnement propre, sain et durable est un droit de l'homme ».

Faisant une déclaration écrite après la session, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a déclaré qu'elle était satisfaite de l'adoption du projet de loi.

Notant que c'est la première fois que le Conseil prend une telle décision, Mme Bachelet a déclaré : « Cette décision signifie protéger les gens, notre planète, l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons et la nourriture que nous mangeons ».

Bachelet, qui a appelé les pays du monde à mettre en pratique la décision prise, a assuré : « Nous devons capitaliser sur cette dynamique pour dépasser la fausse distinction entre actions de protection de l'environnement et défense des droits humains. Il est clair que les deux objectifs ne peuvent être atteints indépendamment l'un de l'autre ».



SUR LE MEME SUJET